FTF.PF > Actualités > Bonnes pratiques > Nutrition: Adopter les bonnes habitudes alimentaires

Nutrition: Adopter les bonnes habitudes alimentaires

 Encouragez les jeunes joueurs à adopter de bonnes habitudes alimentaires dès leur plus jeune âge !

Le football est l’un des sports les plus pratiqués au monde, notamment par les enfants et les adolescents. Il leur permet de rester en forme, de développer leur capacité d’adresse et d’évoluer dans un esprit de groupe.

Jusqu’à l’âge de 18 ans le corps est en pleine croissance : il faut apporter du bon « carburant » pour assurer une bonne croissance.

Le meilleur moyen pour que l’organisme dispose de tout ce dont il a besoin pour assurer une bonne croissance, une bonne santé, et aussi la performance dans le sport, c’est de manger de tout, en quantité équilibrée, de façon variée.

  • Pour se contracter le muscle a besoin d’énergie : cette énergie est fournie en brûlant du « carburant » ; ce carburant ce sont surtout les « glucides » (alimentation : céréales, pain, féculents pâtes pommes de terre riz etc.), un peu les graisses, et un peu les protéines (alimentation : viande, poisson, œufs, laitages, légumes secs). S’il n’y a pas assez de carburant l’organisme se retrouve « en panne », comme si on n’a pas mis assez d’essence dans une voiture.
  • Pour avoir un squelette bien solide il faut apporter du calcium dans son alimentation de tous les jours : à partir de 22 ans c’est trop tard, les os sont définitivement constitués. On trouve le calcium dans les laitages et dans certaines eaux minérales.
  • Pendant l’effort les muscles se contractent, ce qui dégage de la chaleur, comme le moteur d’une voiture ; pour faire diminuer cette augmentation de température il faut apporter du « liquide de refroidissement ». En plus, pendant l’effort on transpire donc on perd de l’eau. Voilà donc deux raisons qui justifient qu’il faut boire avant, pendant, et après l’entraînement ou le match.

Si on n’apporte pas assez de bon carburant avant un entraînement ou un match : c’est la panne d’essence !

Et si on n’apporte pas assez de carburant : pour trouver de l’énergie l’organisme va aller taper dans SES réserves musculaires ce qui va donc fragiliser les muscles : d’où un risque accru de blessures, élongations, contracture !

Related posts

Comment