FTF.PF > Actualités > A la Une > L’OM sombre à domicile face à JT. Arue s’en sort bien.

L’OM sombre à domicile face à JT. Arue s’en sort bien.

Ce vendredi 8 mars, se sont déroulés les deux matchs des demi-finales aller de Coupe Ligue 2. Deux matchs opposant des équipes au coude à coude en championnat, nous laissant imaginer des matchs serrés et engagés…

AS ARUE 2-1 AS PAPENOO
« Dominer n’est pas gagner ». Telle est la conclusion du président de l’AS Papenoo en déplacement à Arue vendredi 9 mars à 19h30. Effectivement, ce sont les joueurs de Papenoo qui se sont montrés les plus dangereux lors de ce début de match, pourtant, c’est Arue qui va ouvrir le score. Aymeric WONG déborde côté gauche, élimine son adversaire direct et adresse un centre millimétré sur Mahinuitetauira SAUVOT qui trompe le gardien de Papenoo d’une magnifique tête piquée.

En difficulté mais réalistes, les joueurs d’Arue ont ouvert le score.

Les joueurs de Papenoo, douchés, vont rapidement se ressaisir. Ils gardent la possession de balle à leur avantage et pressent une équipe d’Arue en difficulté. L’inévitable arrive à la 39′. Égalisation pour Papenoo sur une accélération côté droit et un centre dévié par le défenseur. Le ballon atterrit dans les pieds d’Arnold MOARII qui ne laisse aucune chance au gardien d’Arue.

Arnold MOARII fusille le gardien pour égaliser.

Les jaunes pressent de plus en plus sur le but adverse et les joueurs d’Arue se contentent de relancer en dégageant le ballon et en jouant en contre-attaque. Il n’ont pas vraiment le choix, Papenoo monopolise le ballon. L’arbitre siffle la mi-temps, les joueurs peuvent souffler un peu et les coachs s’appliquent à faire leurs recommandations tactiques.

Le coach d’Arue aurait il trouvé la formule gagnante à la mi-temps ?

Peu après la reprise, le match aurait pu basculer quand l’arbitre indique le point de penalty en faveur de Papenoo, mais le penalty est raté ! Arue n’en demandait pas tant, et quand Aymeric WONG, déjà passeur décisif, marque pour Arue à la 70′, c’est la consternation chez les jaunes. Le score n’évoluera pas jusqu’à la fin du temps réglementaire. Les joueurs d’Arue ont tenu et ont su se montrer réalistes devant le but quand il le fallait. Les joueurs de Papenoo, certes dominateurs, n’ont pas su tirer avantage de la possession du ballon.

Les supporters de Papenoo sont venus en nombre encourager leur équipe.

AS OL.MAHINA 1-7 AS JT
L’OM et JT se disputent farouchement le titre de champion de Ligue 2, et bien que JT devance l’Olympic Mahina au classement, les deux confrontations directes entre ces deux équipes se sont toujours soldées par une victoire de l’OM. Les statistiques jouaient en faveur des joueurs à domicile ce soir mais le football, ce n’est pas qu’une histoire de chiffres!

Le coup d’envoi est donc donné à 21h15 et rapidement l’Olympic Mahina ouvre le score! Suite à un coup franc dévié par le gardien, l’OM obtient un corner et c’est Taimanarii KAIHA, seul au premier poteau, qui ajuste sa tête. 1-0 pour l’OM à la 7′.

Taimanarii KAIHA ouvre le score pour l’OM.

Mais les joueurs de JT ne vont pas laisser leur adversaire savourer longtemps leur avance. Sur une contre-attaque en supériorité numérique, et un décalage côté droit, Abraham MAPERI offre un caviar pour Robert CHONVANT qui prend son temps et ajuste le gardien de l’OM pour égaliser à la 10’.

Robert CHONVANT trompe le gardien de l’OM.

Seulement cinq minutes plus tard (15’), JT prend l’avantage. Voulant intercepter une passe en profondeur pour Robert CHONVANT, le gardien manque sa sortie. Robert CHONVANT récupère le ballon et le glisse dans les cages vides…

JT se crée de plus en plus d’occasions, et sur une ouverture en hauteur millimétrée, Abraham MAPERI lobe superbement le gardien de l’OM! Les joueurs de l’Olympic Mahina regardent impuissants le ballon rebondir avant de d’entrer dans les cages… 3-1 pour JT à la 35’ minute de jeu.

Le gardien de l’OM lobé par Abraham MAPERI.

Rapides et précis, Rainui NORDMAN et Abraham MAPERI, font mal à la défense de l’OM qui a du mal à contenir les ballons en profondeur qui leur sont destinés. Les joueurs de l’OM eux, peinent à passer le rideau défensif de l’AS JT. Le score ne bougera pas et les équipes rentrent aux vestiaires à la mi-temps. Le coach de l’OM procède à quelques remplacements.

Les joueurs de l’OM n’ont rien lâché malgré le score.

Les joueurs de l’OM ne baissent pas les bras, le match reprend à un rythme soutenu. Le ballon passe d’un camp à l’autre sans interruption, jusqu’à ce que JT marque à nouveau sur une contre-attaque à la 54′. William VOIRIN talonne pour Rainui NORDMAN qui ne laisse aucune chance au gardien. Le score est de quatre buts à un pour JT qui assomme l’OM à un moment où on les croyait capable de réduire la marque. Les joueurs de L’Olympic Mahina perdent un peu leur calme et Romano TETUAROA sera exclu à la 63’ à cause d’une contestation virulente envers l’arbitre assistant. En laissant ses coéquipiers à dix contre onze, ils les condamne à subir une défaite encore plus sévère.

Désormais en surnombre, les joueurs de JT se promènent, Vehia PAHI va inscrire à la 73’ le cinquième but de l’AS JT sur une frappe lointaine, déviée par un défenseur. Robert CHONVANT s’offre un coup du chapeau à la 81’ grâce à une action éclair menée à nouveau sur le flanc droit. Le septième et dernier but du match est signé William VOIRIN à la 88’. Celui-ci chipe le ballon à un défenseur, combine un une-deux avec Robert CHONVANT, puis frappe du droit à l’entrée de la surface et envoie le ballon au fond des filets.

Quelques minutes plus tard, l’arbitre siffle la fin de la dégringolada des joueurs de l’OM qui n’ont rien pu faire ce soir face à une équipe de JT intouchable.

Les joueurs de JT se sont fait plaisir ce soir.

Les joueurs de l’Olympic Mahina ne méritaient pas une défaite aussi cinglante. Dominés certes, mais volontaires, ils ont eu le tort de manquer les occasions de revenir dans le match, ce que les joueurs de JT n’ont pas fait en étant intraitables devant le but. L’OM voit ses espoirs de qualification réduits quasiment à néant. Espérons pour le spectacle et le suspense que les joueurs de l’OM puissent trouver la formule au retour pour mettre en difficulté JT. Quant aux joueurs de Papenoo, ils rentrent probablement déçus d’avoir perdu un match qu’ils semblaient dominer. Nul doute que le match retour sera bouillant et que leur but à l’extérieur pourra avoir une importance capitale dans leur qualification.

Rendez vous le 21 avril pour les matchs retour !

 

Jerome Brouillet

Related posts

Comment