FTF.PF > Actualités > Bonnes pratiques > Le sport, vecteur de cohésion et de bienveillance

Le sport, vecteur de cohésion et de bienveillance

“Rapprocher un public en situation d’isolement, voire de précarité, vers l’insertion sociale et professionnelle…” : c’est toute l’ambition de la Fédération Tahitienne de Football. Un premier pas pour retrouver confiance en soi et enclencher petit à petit des actions vers son avenir.

 Le sport, et notamment le football, est porteur d’un ensemble de valeurs :
dépassement de soi, fairplay, respect, honneur, contrôle de soi, courage, amitié, esprit d’équipe, solidarité.

Pour les jeunes scolarisés, pour les habitants des quartiers en difficulté, pour les femmes, pour les personnes handicapées, pour les habitants des îles éloignées, le football est un facteur d’intégration.

Il est également un formidable facteur de cohésion sociale.

Il fait partie de la culture commune, en ce sens qu’il participe au « vivre-ensemble », et qu’il nous propose et parfois même nous impose des références communes.

C’est pour cette raison que certains évènements sportifs représentent bien plus qu’une série de compétitions.

Pour exemple, nous pouvons citer le festival des îles, qui rassemble chaque année plusieurs milliers de personnes de différentes classes d’âge, cultures et îles.

Ce festival constitue un symbole identitaire fort et il met en valeur des vertus de courage, mais aussi de générosité et de partage et il ressert les liens entre les membres de plusieurs archipels à travers la tradition et la coutume.

Le tout contribue ainsi à une certaine cohésion sociale.

Related posts

Comment