FTF.PF > Actualités > A la Une > Futsal – Tahiti vs Calédonie : Jacob Tutavae ” On est les Aito Arii ! “

Futsal – Tahiti vs Calédonie : Jacob Tutavae ” On est les Aito Arii ! “

Le public a découvert une belle sélection de Tahiti de futsal

Un deuxième test-match a eu lieu ce mercredi soir à Fautaua entre la sélection tahitienne de futsal et la sélection calédonienne. Après la victoire de lundi 2-1, nos joueurs se sont inclinés sur le score de 3-2 après une rencontre riche en intensité. La « belle », troisième et dernière rencontre, qui aura lieu vendredi soir à 20H, promet d’être tout aussi disputée.

Il y avait une chaude ambiance ce mercredi soir dans la salle omnisports du complexe Napoléon Spitz de Pirae. En marge du Festival des îles, la deuxième des trois rencontres amicales a eu lieu entre la sélection de Tahiti de futsal et la sélection calédonienne. Le premier test-match avait été remporté 2-1 lundi soir par l’équipe de Tahiti.

Après une première rencontre tendue, sorte de partie d’échecs quelque peu crispée, la deuxième rencontre a été plus animée, avec beaucoup d’occasions de buts. Il faudra attendre la 16’ pour que les Cagous trouvent l’ouverture suite à une frappe arrêtée déviée dans les buts par Vincent Diainville. Ce sera le seul but de la première période de vingt minutes.

Un match engagé avec beaucoup d’occasions

Tahiti joue vite et bien

A la reprise, l’équipe de Tahiti joue vite et bien et propose quelques séquences collectives magnifiques. Le n°12 Smith Tino, le n°11 Tane Tave font preuve de talent mais c’est finalement le n°10 Teivarii Kaiha qui tire de loin, en force, le gardien cagou touche la balle mais ne peut l’arrêter : 1-1 à la 24’. Mais après une situation très chaude pour le gardien cagou, les Calédoniens reprennent l’avantage contre le cours du jeu. 2-1 à la 26’.

Une nouvelle tentative tahitienne (27’) est sauvée de la tête par un défenseur cagou placé sur la ligne, juste après Ariihau Teriitau parvient à se retourner et à tirer, cela passe juste à côté. Le jeu est équilibré, les deux équipes ne baissent pas en rythme. Le jeune N°5 Tehau Barsinas rate une grosse occasion à la 35’ qui aurait permis à Tahiti de revenir à égalité.

A deux minutes de la fin, Jacob Tutavae décide de devenir « goal volant » pour apporter une supériorité numérique à l’attaque. La balle circule bien, c’est à deux doigts de fonctionner mais la balle est finalement interceptée, Chris Pei s’échappe et marque dans le but vide : 3-1 pour la Calédonie. Le dernier but de Smith Tino sur pénalty n’y changera rien, score final 3-2 pour la Nouvelle Calédonie. SB / FTF

 

Jacob Tutavae, le fer de lance du futsal tahitien

Parole à Jacob Tutavae (coach) :

 Le bilan de ces deux rencontres ?

 « Bizarrement, j’ai nettement préféré ce deuxième match malgré que l’on ressorte avec une défaite. C’est dans ce deuxième match que l’on a pu voir comment on joue. On a gagné le premier match parce qu’eux n’ont pas marqué, alors qu’ils étaient plus forts. J’avais demandé aux joueurs de montrer qui ont est, qu’on gagne parce qu’on est les Aito Arii ! On a montré qui on était grâce à une quinzaines d’occasions, malheureusement ce soir on en a mis que deux. Il faudra à l’avenir allier manière et résultat. Lundi on a mis le résultat, aujourd’hui la manière, vendredi on essayera de mettre les deux. »

 Cette sélection a évolué depuis les Jeux d’Asie de 2017 ?

 « L’idée c’était de faire comprendre qu’il fallait d’abord jouer la tactique, ensuite si la technique peut apporter un plus, tant mieux. Pendant des années, on a compté sur la technique avec des joueurs comme Smith Tino alors qu’à l’international ils sont encore plus techniques que nous. L’idée c’était de partir en Asie avec des joueurs jeunes et une tactique de jeu. Maintenant, on a fait revenir quelques techniciens qui se sont inclus dans notre tactique de jeu. »

 Quelques mots sur la sélection ?

 « La majorité habitent à Tahiti, car c’est plus facile pour les entrainements, mais dix joueurs sur treize sont originaires des îles : deux de Bora, deux de Takaroa, un de Moorea, un de Tubuai, un de Ua Pou, un de Kauehi…Les îles sont largement représentées. »

 Un dernier mot, un remerciement ?

 « Merci à la fédération tahitienne de football, aux familles des joueurs pour les sacrifices lors des deux mois d’entrainement. Si je peux me permettre malgré tout une remarque, il faudrait faire un accès gratuit pour le dernier match car même 300 francs, pour certains, c’est peut-être beaucoup. Cela permettrait à plus d’îliens voient ce genre de match international en live, il y en a plus de mille juste à côté. On aura ainsi, avec le public, notre sixième homme ! » Propos recueillis par SB / FTF

Related posts

Comment