FTF.PF > Actualités > A la Une > FDI 2018 : Rapa Nui se joint à la fête !

FDI 2018 : Rapa Nui se joint à la fête !

La sélection de football Rapa Nui célèbrent leur première victoire dans le tournoi @Jérôme BROUILLET

Pour la première fois, un participant étranger participe aux compétitions du Festival des îles. En effet, les sélections de football masculin et futsal féminin de Rapa Nui ont répondu favorablement à l’invitation de la Fédération Tahitienne de Football pour participer à cette grande fête du football sous toutes ses formes.

Les 2 équipes ont fait leur entrée en compétition aujourd’hui. Une première victorieuse pour les pascuans avec une victoire (2-1) face à l’AS Saint-Etienne en foot a 11. Défaite en revanche des fémines en futsal face à Pueu (3-4). Nous sommes allés à la rencontre de la délégation pascuane.

Interview de Ricardo MURACCIOLI – TUKI, le n°10 de la sélection de Rapa Nui :

C’est la première fois que la sélection de football de Rapa Nui vient à Tahiti ?

« Certains d’entre nous sont déjà venus à Tahiti auparavant mais c’est la première fois qu’on vient en tant qu’équipe, en tant que sélection nationale de football de Rapa Nui dans le cadre d’une compétition officielle.

Il y a quelques années nous étions venus disputer un match amical et aujourd’hui nous avons répondu favorablement à l’invitation de la Fédération Tahitienne de Football pour participer au Festival des îles ici à Tahiti. »

Il y a également une équipe féminine avec vous…

Ricardo MURACCIOLI-TUKI, joueur de Rapa Nui, porte fièrement le drapeau de son pays. @Jérôme BROUILLET

« Oui il y a la sélection nationale de futsal féminine qui a également fait le déplacement. »

Depuis quand êtes-vous sur le territoire ?

« Nous sommes arrivés lundi dernier (26 mars), nous avons donc eu un peu moins d’une semaine d’acclimatation. Nous sommes restés quelques jours à Mahina, du côté de la pointe Vénus, avant d’intégrer le village sportif du Taaone pour la compétition.

C’est une bonne chose que l’on soit venus une semaine avant on a pu s’entraîner dans les conditions de chaleur auxquelles nous n’étions pas habitués chez nous. Aujourd’hui nous sommes prêts ! »

Premier match, première victoire face à l’équipe de Saint-Etienne (2-1), qui détient le record du nombre de titres en football au Festival des îles. Vous connaissiez un peu vos adversaires ? Quel est votre sentiment après cette victoire ?

« On ne connaissait pas trop nos adversaires mais on nous a dit qu’on était dans un groupe avec des équipes fortes avec notamment 2 anciens vainqueurs du tournoi (Mira et Saint-Etienne). Maintenant on a pu jauger un peu mieux le niveau.

Nous avons encore un long chemin à parcourir, il faudra continuer à travailler. Ce n’est pas parce que nous avons gagné qu’on se dit qu’on est les meilleurs. Au contraire, nous savons que le chemin est encore long. L’objectif principal, c’est de se donner à 100% pour aller le plus loin possible. »

Quelles sont vos premières impressions du Festival des îles ?

« C’est super, c’est une très bonne initiative. Cet évènement permet de nous unir un peu plus, unir les îles pour pouvoir se connaître et partager, c’est très bien ! »

Le Rapa Nui étant un dialecte polynésien, au même titre que le reo maohi, avec quelques similitudes, avez-vous eu l’occasion d’échanger avec d’autres participants ?

« Nous avons eu quelques échanges, on comprend un peu les langues locales mais ce n’est pas tout à fait la même chose (rires). »

 

 

Related posts

Comment