FTF.PF > Actualités > A la Une > Beachsoccer – Coupe du monde : Raimoana Bennett envoie Tahiti en finale

Beachsoccer – Coupe du monde : Raimoana Bennett envoie Tahiti en finale

Les Tiki Toa participaient ce samedi matin à la demi finale de la Coupe du monde de beachsoccer Bahamas 2017 de la Fifa. C’est au terme d’une véritable partie d’echecs que Tahiti gagne sa qualification pour la finale de la Coupe du monde 2017 grâce à Raimoana Bennett, qui va mettre un terme à une séance de tirs au buts insoutenable. Résultat final : 3-2 pour Tahiti.

Tahiti était une des équipes du groupe D, un groupe particulièrement relevé comprenant le favori le Brésil, le Japon et la Pologne. Tahiti a débuté la compétition par une défaite 4-1 contre l’ogre brésilien, qui rappelons-le avait fait une grosse impression lors de la Samsung Cup à Dubaï, sorte de Coupe du monde bis réunissant les meilleurs équipes mondiales. Tahiti avait ensuite remporté sa confrontation avec le Japon 4-3, puis s’était imposée 8-4 contre la Pologne.

C’est donc gonflée à bloc que Tahiti avait abordé son quart de finale contre le redoutable Paraguay, une des meilleurs équipes d’Amérique du sud. Comme contre la Pologne, les Tiki Toa vont sortir un gros match pour réussir à s’imposer 6-4. Il gagnent ainsi leur ticket pour leur 3e demi finale de Coupe du monde d’affilée. 4e en 2013, ils avaient obtenu une  2e place en 2015, devant ainsi vice-champions du monde de la discipline derrière le Portugal.

La rencontre contre l’Iran, 5e au classement mondial, Tahiti étant 6e, commence fort avec une faute sur Raimana Li Fung Kuee, malheureusement le gardien iranien Hosseini part du bon côté et arrête le penalty. C’est ensuite au tour de Jonathan Torohia de faire un magnifique arrêt, sur coup franc. Les deux équipes font jeu égal, avec un léger avantage pour Tahiti qui fait le jeu et qui semble serein. Ce premier premier tiers-temps ressemble une partie d’échec, aucun but ne sera marqué.

Les Iraniens ouvrent le score

Les Tahitiens font le jeu mais l’Iran joue bien le coup tactiquement en défendant très bien, en restant en ligne sans trop se dépenser inutilement. C’est finalement l’Iran qui va ouvrir  le score à la 19′, suite un cafouillage, l’attaquant iranien sera le plus rapide. L’Iran, risque même de doubler la mise juste après, Jo étant sauvé par son poteau.

Les Tiki Toa attaquent dans ce deuxième tiers-temps mais cela ne veut pas rentrer. Le poteau sauve l’Iran sur un beau retourné de Tearii Labaste. Patrick Tepa et ses coéquipiers se démènent mais rien à faire, les Tiki Toa ne parviennent pas à marquer de but non plus dans le deuxième tiers-temps qui se termine sur le score inchangé de 1-0.

Rappelons qu’Heimanu Taiarui, sacré meilleur joueur de la Coupe du Monde 2015 au Portugal, ne participait pas à la rencontre, ayant obtenu deux cartons jaunes lors des quatre premiers matchs, synonyme d’un match de suspension.

 

En début de dernière période, Raimana Li Fung Kuee frappe sur l’engagement mais le gardien est sur la trajectoire du ballon. A nouveau, Hosseini sort un arrêt magistral sur une frappe lointaine de Jonathan Torohia. Un peu plus tard, Labaste était bien placé pour marquer mais sa reprise du plat du pied rate le cadre. Le chrono tourne et c’est au tour de Naea Bennett de rater le cadre de la tête, alors qu’il ne reste que 5′ à jouer.

C’est sur contre-attaque que Patrick Tepa marque un but magnifique, une combinaison à trois en mouvement qu’il conclut par une volée du droit. Patrick Tepa se montre ainsi une fois de plus déterminant dans cette Coupe du monde, en marquant dans un moment décisif. Les Tiki Toa reviennent ainsi dans ce match extrêmement tendu, avec relativement peu de fautes.

La fin de match va être très difficile, la défense des Tiki Toa joue bien son rôle malgré l’absence de Heimanu Taiarui. Le nouveau venu Ariihau Teriitau s’en sort plutôt bien. Mais c’est la fin du temps règlementaire, les équipes devront passer par 3′ de temps additionnel. Un tête de Tavanae passe juste au dessus de la barre transversale 1′ avant la fin, mais rien à faire, pas de buts non plus dans cette prolongation.

Lors de la séance de tirs au but, une séance que Tahiti avait gagnée en 2015 contre l’Italie pour accéder en finale, Jonathan Torohia, meilleur gardien de la Coupe du monde 2015, va devoir faire mieux que Hosseini. Rappelons-le, les joueurs de l’Iran sont professionnels, gagnant 5 000 euros par mois pour ne faire que du beachsoccer.

C’est Raimoana Bennett qui va donner la victoire à Tahiti sur penalty mettant un terme à une séance de tirs au but insoutenable, les deux équipes ratant successivement plusieurs penaltys. SB / FTF

Related posts

Comment