FTF.PF > Actualités > A la Une > Beachsoccer – Coupe du monde – Les Tiki Toa sont vice-champions du monde

Beachsoccer – Coupe du monde – Les Tiki Toa sont vice-champions du monde

La belle aventure des Tiki Toa

Pour la 3e Coupe du monde successive, la sélection tahitienne de beachsoccer, les Tiki Toa, aura eu un parcours remarquable. L’équipe n’a d’ailleurs quasiment pas évolué depuis 2015, un seul joueur a changé, Ariihau Teriitau ayant remplacé Tainui Lehartel. Naea Bennett et Teva Zaveroni auront été les piliers du succès de cette équipe qui a par ailleurs été primée aux derniers Trophées du sport 2017.

Chaque match de cette Coupe du monde aux Bahamas aura été intéressant : La défaite 4-1 contre le Brésil dominateur, puis la victoire de justesse contre le Japon 4-3, la magnifique démonstration contre le champion d’Europe en titre la Pologne 8-4, lors des matchs de poule. Ce fut ensuite au tour du Paraguay de plier face aux Tiki Toa 6-4 en quart de finale, avant une demi finale presque trop riche en émotions, gagnée aux tirs au but 3-2 face à l’Iran.

Les Tiki Toa ont pu obtenir de bons résultats à chaque édition en s’inscrivant dans la durée autours de leurs leaders, qui ont placé l’hygiène de vie comme condition de recrutement. Leur force aura été l’unité, le « Tahoe » terme bien connu en pirogue. Leur succès vient également de la faculté de quasiment tous les joueurs de pouvoir marquer des buts, d’être décisifs chacun leur tour, preuve de confiance mutuelle.

Une finale contre le favori brésilien

Lors de cette finale, on notera le retour du meilleur joueur de la Coupe du monde 2015, Heimanu Taiarui, suspendu en demi finale pour deux cartons jaunes reçus lors des 4 premiers matchs. On précise également l’absence lors de cette finale de Naea Bennett qui ne joue pas le dimanche en raison de ses convictions religieuses. Le match commence mal, Teva Zaveroni se fait contrer d’entrée de jeu au milieu du terrain, Mauricinho progresse seul et trompe Jonathan Torohia qui voit la balle lui passer entre les jambes : 1-0 pour le Brésil.

Les Tiki Toa, malgré la mauvaise entame de match, tentent de mettre en place leur jeu en proposant plusieurs combinaisons mais à la 6′, en contre-attaque, Datinho se retrouve seul devant Jo et inscrit le second but. Le favori brésilien se montre ainsi extrêmement dominateur, réaliste et efficace dans ce premier tiers-temps. Tahiti, qui rappelons-le est une équipe amateur, n’a pas grand chose à perdre et continue de tenter sa chance à travers Heiarii Tavanae, Tearii Labaste ou Patrick Tepa, sans parvenir à marquer.

Dans le deuxième tiers-temps bonne tentative d’Heimanu Taiarui qui tente une volée lointaine qui passe au dessus puis de Tepa qui dribble deux joueurs, tire du gauche mais ne parvient pas à marquer, contré par le gardien. A 2-0 tout est encore possible même si les Tiki Toa manquent de précision dans les frappes et les combinaisons. Après une lutte acharnée au milieu du terrain, Mauricinho inscrit son deuxième but d’une volée de l’extérieur du pied droit. Il y aura bien le retourné de Labaste sur le poteau les tentatives de percées de Teva Zaveroni ou mais le Brésil semble imbattable à ce stade. 3-0 pour le Brésil à la fin du deuxième tiers-temps.

Le dernier tiers-temps

Dans ce début de première période nos Tiki Toa vont pousser, un superbe retourné d’Heimanu termine sur le poteau puis c’est une frappe de Labaste qui tape sur la barre transversale. Pas de chance pour les Tiki Toa, d’autant plus que les Brésiliens sont un cran au dessus dans tous les secteurs de jeu. Les Tiki Toa font le jeu mais à nouveau ils se font prendre en contre-attaque par Catarino qui marque, avec l’aide du poteau. Il ne reste que 6′ à jouer, 4-0 pour le Brésil.

Les Tiki Toa vont tout tenter mais la défense du Brésil est intraitable et le Brésil inscrit même son 5e but par l’intermédiaire de Daniel qui marque de la tête sur corner. 5-0 pour le Brésil alors qu’il ne reste que 4′ à jouer. A ce stade les Brésiliens ont une énorme option sur la victoire, d’autant plus que Daniel aggrave encore le score, 6-0 pour le Brésil. Tahiti semble avoir du mal a presser les joueurs brésiliens. L’arbitre siffle la fin du match.

Tahiti obtient ainsi, comme en 2016, le titre de vice-champion du monde de beachsoccer. Notre petite équipe amateur aura réalisé un parcours admirable lors de cette Coupe du monde mais elle n’aura pas réussi à rivaliser avec le Brésil, la nation qui rappelons-le a inventé la discipline et qui comporte un vivier de joueurs exceptionnel. SB / FTF

Related posts

Comment