FTF.PF > Actualités > A la Une > Beach Soccer – International Cup : Une fin de tournoi compliquée pour les Tiki Toa

Beach Soccer – International Cup : Une fin de tournoi compliquée pour les Tiki Toa

Les Tiki Toa terminent à la huitième place

Les Tiki Toa ont participé du 6 au 10 novembre à l’International Cup de Dubaï, la plus grosse compétition internationale de beach soccer après la Coupe du monde, réunissant les huit meilleures équipes des huit confédérations. Avec quatre défaites et une victoire en cinq matchs, ils terminent 8e et derniers de ce tournoi prestigieux. Le bilan de leur participation.

La sélection de Tahiti de beach soccer, les Tiki Toa, a participé du 6 au 10 novembre à l’International Cup à Dubaï, la plus grosse compétition de beach soccer au monde après la Coupe du monde de beach soccer de la Fifa, organisée tous les deux ans. A l’issue du tournoi, les Tiki Toa terminent à la huitième et dernière position, avec quatre défaites et une victoire.

Sur le papier, plusieurs éléments laissaient espérer un nouveau beau résultat pour nos Tiki Toa. La présence fidèle d’Angelo Schirinzi, un des meilleurs coachs de beach soccer au monde. La présence de Naea Bennett qui a lui aussi fait ses preuves en tant que coach en menant au succès cette année notre sélection de foot à 11 ainsi que son équipe de Pirae.

Au niveau des joueurs, huit Tiki Toa sur douze étaient présents dont Heimanu Taiarui, Raimana Li Fung Kuee, Teva Zaveroni, Heiarii Tavanae, Tearii Labaste…Une seule ombre au tableau, l’absence de Jonathan Torohia, le gardien de but des Tiki Toa qui fut élu meilleur gardien de but de la Coupe du monde de 2015 au Portugal. A noter également l’absence de Patrick Tepa, redoutable attaquant, blessé, ou celle d’Angelo Tchen, redoutable défenseur, non retenu par Naea Bennett.

Huit excellentes équipes étaient engagées

Le travail de fond a été effectué

Les moteurs du développement du beach soccer en Polynésie que sont Naea Bennett et Teva Zaveroni n’ont pourtant pas chômé en 2018 : de nombreux joueurs ont pu partir en Suisse pour préparer la relève, le championnat local, l’ « Opt Beach Soccer Tour », a connu un réel succès cette année avec un niveau relevé et une grosse participation, tant féminine que masculine.

La formation n’a pas été en reste non plus avec plusieurs formations spécifiques à l’arbitrage beach soccer proposées par la fédération tahitienne de football. Quatre nouveaux joueurs étaient de la partie à Dubaï : Gervais Chan Kat, Tamatoa Tetauira, Heirauarii Salem et Teva Durot.

Le gardien remplaçant Franck Revel a prouvé que sa présence en tant que gardien remplaçant des Tiki Toa depuis quatre Coupes du monde n’était pas usurpée. Il a permis au Tiki Toa de faire un très bon premier match contre l’équipe Russe et future finaliste du tournoi, perdu de justesse 7 à 6 après une très belle « remontada ». Malheureusement, Franck Revel se blesse en toute fin de rencontre.

Quatre nouveaux joueurs dans l’équipe

Cinq matchs pour une victoire

Dans le deuxième match perdu 4-2 contre l’Iran, qui remportera le tournoi, Teva Durot, un des quatre nouveaux joueurs, entre en scène. Teva Durot ne démérite pas mais deux petites approximations, compréhensibles dans sa situation, coûtent deux buts aux Tiki Toa. Naea Bennett puis Raimana Li Fung Kuee se retrouveront tour à tour dans les buts dans le troisième tiers temps.

Le troisième match de poule est remporté 7-6 contre les Etats Unis qui s’étaient inclinés 13-3 contre la Russie. Le quatrième match est perdu sur le score sévère de 9 à 1 contre l’Espagne. Les Tiki Toa doivent donc jouer pour la 7e ou 8e place contre le Pays organisateur, les Emirats Arabes Unis, qui s’imposent finalement 7 à 6 alors que Tahiti menait de quatre buts à quelques minutes de la fin.

Heimanu Taiarui était de la partie

La Russie et l’Iran en finale

La Russie réussit à mettre fin à la longue série de victoires du Brésil en demi-finale avant de battre l’Iran en finale 4 à 2. Dans cette discipline, les victoires et les défaites se jouent sur peu de choses. Une seule certitude, le gardien de but joue un rôle prépondérant.

Le travail de fond dans le beach soccer polynésien est effectué, reste à s’assurer que tout soit bien en place pour espérer que nos vice-champions du monde en titre puissent briller lors de la prochaine Coupe du monde prévue au Paraguay en 2019.

On notera tout de même pour conclure que les deux finalistes du tournoi, la Russie et l’Iran, toutes deux dans la poule des Tiki Toa, sont toutes les deux des équipes professionnelles avec des joueurs payés pour jouer au beach soccer à plein temps, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui des Tiki Toa. SB / FTF

 

 

Related posts

Comment