FTF.PF > Actualités > A la Une > Abdelkader Zitouni a proposé une formation futsal à Hao

Abdelkader Zitouni a proposé une formation futsal à Hao

L’arbitre de football bien connu à Tahiti Abdelkader Zitouni s’est rendu à Hao, dans l’archipel des Tuamotu, où il a assuré une formation spécifique à l’arbitrage futsal. Cette formation a permis également de promouvoir l’arbitrage en général, rappelons que les seuls Tahitiens à avoir participé à une coupe du monde sont des arbitres et qu’actuellement la Polynésie n’a aucun arbitre FIFA futsal.

Une belle opportunité

Ce fut une belle opportunité pour nos sportifs de Hao puisqu’Abdelkader Zitouni, 35 ans, est arbitre de foot depuis 1995 et arbitre Fifa depuis 2012, il est donc un des arbitres les plus qualifiés que la Polynésie propose. Il a participé à toutes les compétitions internationales de l’OFC (Océania Football Confédération) et il participera d’ailleurs prochainement à la coupe du monde des clubs champions 2016.

La formation, proposée par la fédération tahitienne de football, s’est déroulée du 28 au 31 octobre dernier sur 17 heures au total. Il y avait au programme de la théorie, des tests écrits et des tests physiques. L’ensemble des équipes futsal de Hao ont participé à cette formation, soit six équipes de Hao et une d’Amanu, un atoll situé à 20 km de Hao, soit au total 70 joueurs et 10 joueuses. Rappelons que Hao est située à 920km à l’est de Tahiti et comporte 1200 habitants. 26 personnes au total, dont 14 de moins de 30 ans et 6 de moins de 40 ans, ont participé à la formation.

Le championnat de futsal de Hao existe depuis 2008, avec une première phase d’avril à juin et une autre d’octobre à décembre. Le champion se qualifie pour le challenge Alphonse Greig qui se déroule chaque année à Tahiti. Chaque équipe a l’obligation de fournir deux arbitres pour participer au championnat. 11 participants au stage ne faisaient que de l’arbitrage, les autres étaient joueurs et arbitres.

capture-decran-2016-11-06-a-15-44-58

Le stage de formation

Les participants ont assisté à 15 heures de formation théorique en salle multimédia : étude de l’ensemble des lois du jeu, étude de vidéo (support FIFA), techniques d’arbitrage, gestion d’une rencontre, étude de cas prenant exemple sur les rencontres du championnat de Hao et application du règlement FTF. Il y a eu également 2 heures sur le terrain : échauffement d’un arbitre avant les matchs, entraînements et réalisation des tests physiques de la FIFA.

Un test de type QCM et un test vidéo ont été effectués. C’était la première fois que les stagiaires effectuaient ces tests. 13 participants ont obtenu plus de la moyenne, 11 participants ont obtenu une note entre 8 et 10 sur 20. Et 2 stagiaires ont une note de 6 sur 20. Quant aux tests physiques, 5 participants ont réussi les tests de niveau requis par la FIFA pour participer à la coupe du monde FUTSAL.

L’ensemble des outils pédagogiques, lois du jeu et support FIFA, ont été transmis aux encadrants et aux participants. Les formateurs pourrons ainsi noter l’évolution lors d’un prochain stage.capture-decran-2016-11-06-a-15-42-34

 

Promouvoir l’arbitrage en Polynésie

Rappelons que les seuls tahitiens ayant participé à une coupe du monde ou aux jeux olympiques sont des arbitres. Rappelons aussi, que la Polynésie propose régulièrement des arbitres qui participent aux coupes du monde jeunes et aux différentes grandes compétitions de la FIFA.

La Polynésie ne possède à ce jour aucun arbitre FIFA FUTSAL à présenter à la FIFA. Elle manque d’arbitres formés dans toutes les sections, foot, beach soccer et futsal. Abdelkader Zitouni propose de promouvoir l’arbitrage au vu des évolutions possibles vers le haut niveau. Cela créerait un engouement pour l’arbitrage et ainsi une « compétition » entre les arbitres. Pour les arbitres ne pouvant prétendre à la FIFA, Abdelkader proposerait de promouvoir la participation au tournoi Alfonse Greig, ce qui apporterait un arbitrage performant des matchs.

Ainsi cette formation a joué également un rôle de recrutement de nouveaux arbitres, certains joueurs réfléchissant sérieusement à se lancer exclusivement dans l’arbitrage, ou encore à promouvoir l’arbitrage au sein de leur entourage. Aussi, au sein des participants, des personnes souhaitent former des jeunes arbitres. Ces personnes pourraient ainsi participer à des formations d’instructeurs arbitres.

Enfin, une nouvelle piste de recrutement des arbitres a été mise en évidence, elle concerne des îliens qui sont au lycée à Tahiti qui n’auraient pas ou peu d’activité le weekend et qui pourraient être intéressés, l’arbitrage étant également une école de la vie.

Related posts

Comment