FTF.PF > Actualités > TOA AITO > Une TOA, une histoire …

Une TOA, une histoire …

 

Aujourd’hui, FTF.pf vous propose de faire connaissance avec Mikaël ROCHE, un professeur d’EPS âgé de 29 ans.

Mikaël est également le gardien de l’AS. DRAGON qui depuis le début de la deuxième phase de la Super Ligue MANA, se positionne en tête du classement.

 

Qu’elle a été ta première réaction lorsque tu as été appelé à intégrer la présélection des TOA AITO ?

De la joie et de la fierté.

Je suis heureux d’être retenu pour les importantes échéances à venir … quand on est compétiteur, on n’a qu’une seule envie, c’est de participer à des compétitions engagées et de haut niveau.

Par ailleurs, je suis fier de porter le maillot rouge et blanc et de voir son travail quotidien récompensé.

 

Que penses tu de la composition de cette présélection ?

Sur le papier elle a de l’allure, c’est une évidence. Si des joueurs sont retenus, c’est qu’ils ont la qualité pour être là. Mais le plus important, à mon sens, sera de réussir à trouver la bonne alchimie entre tous les joueurs pour arriver à tirer le meilleur de chacun pour répondre présent le jour J.

  

Quels sont tes objectifs personnels ?

Continuer de travailler pour continuer de progresser !

Bien sûr être dans le groupe retenu pour la Nation’s Cup, se qualifier pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2014 pour enfin rejouer des matchs internationaux officiels à Tahiti.

En club, essayer d’apporter le premier titre de champion au club de Titioro.

Je garde également dans un coin de la tête la Coupe du Monde de Beach soccer de la FIFA, Tahiti 2013 à TOATA, ne sait on jamais…

 

Qu’elle place occupe le soutien de ta famille dans cette préparation ?

La famille c’est un équilibre, une aide, un soutien. Mais aussi un moteur, c’est une énorme motivation. Lorsque tu mets un peu de côté ta vie de famille pour te consacrer à ta passion, ta motivation ne peut qu’être décuplée pour te surpasser et essayer de lui rendre un peu de ce qu’elle t’a beaucoup donné.


Qu’attends tu de cette expérience ?

De redonner les lettres de noblesse à notre football.

 

As tu une autre passion que le Football  ?

La photographie. C’est un moment de créativité et de sensibilité. Cela permet d’exprimer et de partager, sans la barrière du langage. Je ne suis pas expert mais c’est un moment d’évasion que j’apprécie.

Le surf également…je suis loin d’avoir un bon niveau mais je m’amuse bien le peu de temps que reste sur ma planche ! La pêche aussi.

 

Comment voyez-vous votre futur footballistique ?

Bien sûr toujours la volonté d’être encore meilleur dans les buts. Et plus tard, essayer de redonner aux plus jeunes les savoirs que j’ai pu acquérir, l’expérience (aussi petite soit-elle) que j’ai pu accumuler dans ma carrière, pour leur permettre d’être toujours plus forts.

 

Si tu devais adresser un message à la famille du football polynésien, quel serait-il ?

Soyez encore plus exigent. L’atteinte du haut niveau passe par plus de travail, plus de lucidité et encore plus de volonté. Quand on veut quelque chose, il faut se donner les moyens d’atteindre ses objectifs. Mais ne jamais oublier que le football c’est du plaisir avant tout.

La famille du football c’est aussi les supporters, alors venez encore plus nombreux encourager vos équipes et faire encore plus de bruit ! Je vous assure, ça nous motive encore plus !

 

  

Related posts

Comment