FTF.PF > Actualités > BEACH SOCCER > Le Beach soccer fait son Festival

Le Beach soccer fait son Festival

 

Pour le Beach Soccer, l’année 2012 a commencé comme l’année 2011 s’est finie : tambour battant. Les tournois et les cours se succèdent sur le sable du monde entier à un rythme effréné. 

A retenir parmi les évènements des deux derniers mois, un grand festival de beach soccer féminin enUruguay, et les performances hivernales inégales du Brésil. 

 

 

Le temps fort
En 2011, en marge d’une mission du programme Performance de la FIFA en Uruguay, se décidait l’organisation d’un festival de Beach Soccer féminin visant à promouvoir le sport dans le pays. La FIFA a proposé son soutien en termes de matériel sportif et éducatif, envoyant par ailleurs sur place deux instructeurs pour conduire un cours : L’Argentin Hector Petrasso pour la partie technique, et Cesar Figueredo, spécialiste uruguayen de l’arbitrage du Beach Soccer. La plupart des participantes étaient issues d’écoles réparties dans l’ensemble du pays. 

Le festival s’est déroulé sur cinq jours, voyant plus de 60 matches s’organiser, 30 équipes de trois catégories différentes y participer, respectant à chaque fois les préconisations de la FIFA en termes d’organisation. 

L’importance de ces activités n’est pas négligeable lorsqu’il s’agit de développer la pratique d’un sport relativement inconnu dans un pays. Il s’agit de promouvoir par une activité ludique, et faire participer des acteurs-clés, afin de faire connaître le sport et ses avantages aux personnes pouvant ensuite influencer sur sa pratique dans le pays. 

 

 

Développement 
Plusieurs activités différentes ont été organisées pour conclure l’année 2011. A Tahiti, un cours pour entraîneurs débutants a été dispensé par l’expert suisse Angelo Schirinzi. A un an de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Tahiti 2013, l’engouement pour la discipline permet d’agrandir le réseau de techniciens locaux, avec l’ambition pour la fédération de mettre en place un grand festival mettant notamment à contribution les participants aux cours FIFA. Le même Angelo Schirinzi s’est ensuite rendu en Nouvelle-Calédonie pour conduire un cours similaire. 

Aux Etats-Unis, un cours pour entraîneurs et arbitres s’est tenu à Clearwater Beach en Floride, en marge d’un tournoi de Beach Soccer organisé sur place. 

Un autre cours pour entraîneurs et arbitres s’est tenu en décembre, en Ouganda, marquant la première initiative de la FIFA pour soutenir le Beach Soccer dans ce pays. 

Une activité semblable s’est ensuite tenue au Zimbabwe, en janvier, rassemblant 30 entraîneurs et 30 arbitres locaux. Elle donne le coup d’envoi d’un programme établi par la fédération visant à créer un réseau local d’entraîneurs, arbitres et administrateurs spécifiques pour le Beach Soccer. 

Enfin, un cours pour entraîneurs et arbitres a eu lieu en Afrique du Sud, en février. 

 

Le Beach Soccer dans le monde
En décembre 2011, lors des deuxièmes South American Beach Games, le Brésil a devancé le Paraguay et l’Equateur pour prendre la médaille d’or du tournoi. La Seleçao s’est ensuite fait surprendre par le Nigeria, hôte de la compétition, lors de la première édition de la Copa Lagos. L’Angleterre et l’Afrique du Sud participaient également à cet événement. 

2012 a vu le Brésil se racheter, remportant la Copa Mercosur face à l’Argentine en janvier. 

En février, l’Euro Beach Soccer Cup de Moscou s’est terminée par une victoire à domicile de la Russie sur le Portugal, la Suisse s’adjugeant la médaille de bronze face à l’Italie. De son côté, le Mexique s’est emparé de la Beach Soccer Worldwide Cancun Cup 2012, devançant le Salvador, l’Espagne et les USA. 

Enfin, les Emirats Arabes Unis ont lancé en février leur première ligue nationale de Beach Soccer, comprenant 14 équipes. La création de cette ligue, ainsi que la volonté de la gérer professionnellement, est un bon signe du développement du Beach Soccer dans la région. Cette ligue inaugurale est la suite d’une véritable volonté de faire grandir le sport de la part de la fédération qui a été soutenue par la FIFA depuis 2009, à travers l’organisation de plusieurs cours (entraîneurs, arbitres) et l’envoi de matériel (kits pour terrains, ballons). 

 

Entendu…
“De voir que le Beach Soccer peut être joué au Zimbabwe, alors que nous n’avons pas de lien avec la mer, est très excitant pour notre fédération. Après ces cours organisés par la FIFA, nous espérons pouvoir donner les mêmes possibilités aux autres provinces du pays” – Chris Nhapi, responsable du Beach Soccer à la Fédération Zimbabwéenne de Football 

“Le Beach Soccer s’est développé à une vitesse phénoménale en Russie. La Fédération de football russe est derrière nous et son soutien est exemplaire. Ce soutien nous a permis de devenir champions du monde, ce qui est le plus grand honneur possible pour nous” – Ilya Leonov, capitaine de la Russie

“2011 a commencé difficilement pour nous, certains joueurs n’étaient pas disponibles, et nous avons commencé à faire jouer dans l’équipe une nouvelle génération de joueurs spécifiquement formés pour le Beach Soccer, ce qui est un pas nécessaire pour améliorer le futur de la sélection. Le plus important est d’avoir de la continuité dans l’entraînement et les compétitions. Notre défi est de trouver cette continuité dans les compétitions, ce sont des temps difficiles mais avec la fédération espagnole, nous travaillons dur pour trouver les solutions” – Joaquin Alonso, sélectionneur de l’Espagne

“Je suis très satisfait de ce que j’ai vu. Nous avons suivi plusieurs joueurs qui pourraient être choisis dans l’équipe nationale, parce qu’ils jouent à un niveau très satisfaisant. La phase finale à Dubaï sera une bataille splendide” – Marcelo Mendes, sélectionneur des Emirats Arabes Unis, à propos du lancement de la ligue nationale inaugurée récemment

 

A venir 
Dès le début du mois de mars 2012, un cours pour arbitres et entraîneurs de Beach Soccer sera organisé à l’île Maurice. Au même moment débutera la Copa America de Beach Soccer dans l’état du Goiânia, au Brésil

Related posts

Comment