FTF.PF > Actualités > TOA AITO > Tahiti déjà tourné vers le Brésil

Tahiti déjà tourné vers le Brésil

 

Deux jours après avoir conduit Tahiti à un succès historique face à la Nouvelle-Calédonie en finale de la Coupe des Nations de l’OFC, l’entraîneur Eddy Etaeta peine encore à réaliser que son équipe va participer à la Coupe des Confédérations de la FIFA, Brésil 2013.

 

“Je ne peux pas vous dire ce que je ressens. Nous ne prendrons conscience de notre exploit que lorsque nous décollerons pour le Brésil”, a confié le technicien à FIFA.com après la finale. “Pour l’instant, c’est l’émotion qui prime et je peine à exprimer ce que cette victoire signifie vraiment.”

 

Lors de cette Coupe des Nations de l’OFC 2012, Tahiti a remporté ses cinq matches, dont deux victoires face à son rival néo-calédonien, une belle revanche sur la demi-finale perdue lors des Jeux du Pacifique en septembre dernier.

 

Avec 13 des 20 buts inscrits à Honiara, les frères Tehau – Jonathan, Alvin et Lorenzo – ont fait parler la poudre. Les vétérans Angelo Tchen et Xavier Samin, ou encore le capitaine et ancien défenseur de Montpellier Nicolas Vallar, se sont également distingués. D’autres joueurs, comme Sébastien Labayen ou Raimana Lee Fung Kuee, n’ont pu effectuer le déplacement aux Îles Salomon en raison d’obligations professionnelles.

 

Tahiti attend des renforts
L’horizon tahitien est d’autant plus dégagé qu’Etaeta espère pouvoir compter sur la présence de l’attaquant monégasque Marama Vahirua pour le Tour 3 des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, ainsi que pour la Coupe des Confédérations de la FIFA.

 

“En raison de l’absence de certains joueurs, l’équipe n’était pas à 100%”, explique le sélectionneur. “Il est difficile pour nous de disposer de tous nos éléments en raison de leurs obligations en club. Cela dit, des joueurs comme Vahirua devraient nous rejoindre. Marama n’a pas pu participer à la Coupe des Nations de l’OFC car il était engagé auprès de son club en Europe.”

 

Etaeta estime que cette victoire en Coupe des Nations de l’OFC pourrait servir de tremplin à certains joueurs, comme les frères Tehau, étincelants à Honiara. “Nous souhaitons qu’Alvin, Jonathan et Lorenzo puissent trouver un club en Australie, en Nouvelle-Zélande ou aux États-Unis, et pourquoi pas en Europe. Cette expérience nous serait très précieuse pour le rendez-vous brésilien de 2013”, confie le technicien. “Tous les trois ont réussi une grande Coupe des Nations de l’OFC.”

 

Au mental
Tahiti a aisément dominé son groupe en battant les Îles Samoa 10:1, avec un quadruplé de Lorenzo Tehau, un doublé de Jonathan et un autre d’Alvin, imités devant le but par leur cousin “Filou” Tehau et Steevy Chong Hue, le buteur et héros de la finale. Les Polynésiens ont ensuite enchaîné une victoire difficile 4:3 devant la Nouvelle-Calédonie et un succès 4:1 sur le Vanuatu, synonyme de demi-finale face aux Salomon.

 

“Notre mental aura été notre grande force”, analyse Etaeta. “Nous avons disputé cinq matches en dix jours, ce qui est éprouvant tant sur la plan physique que psychologique. Nous avons su faire preuve de rigueur en défense et de réalisme en attaque. Seul le résultat nous intéressait, pas la manière.”

 

En demi-finale, dans un stade tout acquis aux Salomoniens, Tahiti a arraché une courte victoire 1:0 face au pays organisateur, avant de dominer la Nouvelle-Calédonie au cours d’une finale tendue. Une rencontre marquée par un fort engagement physique, ce qui a avantagé les Tahitiens à en croire leur entraîneur. “J’ai été très surpris de voir les Néo-Calédoniens pratiquer un jeu long vers l’avant”, précise-t-il. “Ils avaient joué complètement différemment en phase de poules et en demi-finale face aux Néo-Zélandais. Cela nous a servis.

 

Et de conclure : “Je dédie cette victoire à tous les Tahitiens, à tous les entraîneurs qui travaillent d’arrache-pied dans notre pays, ainsi qu’à mon père qui m’a toujours soutenu en toutes choses.”

 

Related posts

Leave a comment

Comment