FTF.PF > Actualités > A la Une > Programme Just Play : Lancement de la phase pilote dans les communes de Papeete, Moorea et Maiao

Programme Just Play : Lancement de la phase pilote dans les communes de Papeete, Moorea et Maiao

Les animateurs de l'association Agir Pour l'Insertion ©KK/FTF

Dans le cadre du partenariat entre la Fédération Tahitienne de Football  et la Direction Générale de l’Education et des Enseignements (DGEE), le programme Just Play est reconduit dans une nouvelle circonscription pédagogique.

« Just Play » va entrer dans une phase pilote de 3 ans, qui vise à toucher en temps scolaire les circonscriptions de Moorea-Maiao, et dans le temps extra-scolaire, 8 quartiers prioritaires de Papeete.

Pour la mise en place du programme, enseignants et animateurs ont suivi une formation théorique et pratique dispensée par Céline HAAPUEA, Chef du projet Just Play en Polynésie-française.

La première session de formation Just Play s’est déroulée les lundi 4 et mardi 5 septembre au centre de formation de la FTF avec 20 animateurs (16 femmes et 4 hommes) de l’association Agir Pour l’Insertion (API).

La seconde s’est tenue à Moorea sur une journée le vendredi 8 septembre et concernait les enseignants des établissements scolaires de Moorea. Au total 33 personnes étaient présentes dont 25 enseignants (22 femmes – 3 hommes) et une directrice d’école.

Les enseignants devront poursuivre leur formation les mercredis 13 et 27 septembre dans l’après-midi durant lesquels deux autres modules leur seront proposés. Au mois d’octobre, une session de formation sera également organisée pour les enseignants de Maiao.

A noter que, dans le cadre du lancement de cette phase pilote, Franck Castillo, Directeur des Relations Internationales et Responsabilités Sociales du programme à la Confédération Océanienne de Football (OFC), a fait le déplacement depuis Auckland pour assister aux formations programmées et rencontrer les partenaires locaux.

Just Play : Le football comme outil de développement social

Pour rappel, « Just Play » est un programme de développement social dans le Pacifique qui a été mis en place par l’OFC en partenariat avec le Gouvernement Australien, l’UNICEF et l’UEFA.

Ce programme a été conçu pour un public âgé de 6 à 12 ans et concerne les enfants des cycles 2 et 3 (CP à CM2) et s’appuie sur le football pour aborder des problématiques sociales parfois difficiles à comprendre pour les enfants telles que :

  • L’inégalité des genres
  • Abus envers les enfants
  • Les Maladies Non Transmissibles (MNT)
  • L’exclusion des personnes porteuses de handicap

Ces problématiques sociales, communes à l’ensemble de la région océanienne, ont été identifiées par les gouvernements des pays du Pacifique eux-mêmes.

Les enseignants de Moorea sur le terrain d’Afareaitu pour la pratique

Pour le projet pilote en Polynésie française, 2 thématiques ont été ciblées : les maladies non transmissibles et l’inégalité des genres.

La première problématique sociale ciblée concerne donc les maladies non transmissibles et notamment pour les pays polynésiens : l’obésité et le diabète. En effet, il est important de savoir que, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), aujourd’hui dans le Pacifique, 76% des personnes décèdent des maladies non transmissibles et que, malheureusement, celle-ci peuvent être prévenues.

La 2ème problématique sociale concerne quant à elle les violences qui sont faites aux femmes. Récemment, l’UNICEF a fait une étude qui a révélé que 57% des femmes dans le Pacifique ont été victimes de violences conjugales et malheureusement, 75% des adolescents hommes pensent qu’il est normal de battre sa femme.

Pour prévenir ces problématiques sociales, Just Play va utiliser le jeu du football comme outil pour faire passer des messages forts et transmettre des valeurs aux enfants. Comme son nom l’indique « Just Play » est un programme au contenu ludique taillé sur mesure pour les enfants afin qu’ils apprennent et assimilent des valeurs tout en s’amusant.

Entretien avec Franck Castillo, OFC, Directeur des Relations Internationales et Responsabilités Sociales du programme Just Play.

Peux-tu nous dire en quoi consiste le programme « Just Play » ?

“L’idée, depuis l’origine, lorsque la Confédération Océanienne de Football a créé ce programme en 2009, c’est d’utiliser le sport et plus particulièrement le football comme outil de développement social, utiliser le football pour améliorer la vie et la situation des gens en général.”

Frank CASTILLO, Coordinateur général du programme Just Play ©KK/FTF

Quels sont les pays qui participent au programme ?

« La Confédération Océanienne de Football a 11 membres : la Nouvelle-Zélande, la Papouasie Nouvelle-Guinée, Samoa, les Samoa Américaines, Fidji, les Iles Cook, les Iles Salomon, le Vanuatu, Tonga, la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française. Aujourd’hui j’ai le plaisir de dire que le programme Just Play est présent dans les 11 pays.

 En 2013, à Monaco, le programme Just Play a reçu le prix « Beyond Sport » qui récompense le meilleur programme de sport pour le développement au monde. Je dirais que les résultats du programme ont vraiment intéressé le Gouvernement Australien.

En effet, voyant le succès du programme dans le Pacifique, le Gouvernement Australien m’a demandé s’il y avait possibilité de mettre ce programme en place en Asie, en Inde plus précisément.

Ils m’ont donc demandé de concevoir un programme spécifique parce que les thématiques sont différentes. Par exemple, en Inde, il y a 5 millions d’enfants morts de diarrhées avant l’âge de 5 ans. Les problèmes d’hygiène sont donc une des problématiques sociales que nous avons retenues pour développer le programme ainsi que la violence faite aux femmes. »

Selon toi, qu’est ce qui fait le succès du programme Just Play ?

« Outre le soutien de nos partenaires, le succès principal du programme vient du fait qu’il y ait des chefs de projet dans chaque pays qui prennent le programme et qui l’adaptent à la réalité, aux problématiques du pays, à la culture, aux langages. Par exemple à Tonga, le programme a été traduit en tongien. Le rôle de l’OFC est de former les chefs de projets et former les équipes. On a des instructeurs, on a des coordinateurs et c’est 76 personnes dans le Pacifique qui travaillent aujourd’hui pour le programme.  

En Inde, c’est pareil, nous sommes présents dans 2 états. Il faut savoir qu’il y a plus d’un milliard d’habitants, on traite donc l’Inde comme un continent et que chaque région devient comme un pays. Nous avons donc formé les chefs de projet à Kerala et à Bombay. »

 

Interview de Céline HAAPUEA, FTF, Chef du projet « Just Play »

Tu es la Chef du Projet « Just Play » ici à Tahiti, peux-tu nous dire quel est ton programme pour cette nouvelle année scolaire ?

« Cette année, nous allons rentrer dans une phase pilote qui va s’étendre sur 3 années où nous allons toucher principalement la circonscription pédagogique de Moorea et Maiao. Cela va concerner les classes de CP et CE1. Et pour tout ce qui concerne le périscolaire et le temps extra-scolaire, nous allons lancer le programme avec une association de Papeete, l’association API (Agir Pour l’Insertion).

Nous travaillerons également en étroite collaboration avec la circonscription des CJA afin de développer un programme Just Play pour nos jeunes qui y sont scolarisés. »

Tu viens de donner tes premières formations « Just Play » de la saison, comment as-tu trouvé les stagiaires ?

« En effet, le lundi 4 et mardi 5 septembre s’est déroulée notre première session de formation Just Play avec 20 animateurs  de l’association API, au centre de formation de la FTF. Cette session s’est tenue uniquement sur les Maladies Non Transmissibles, les autres problématiques seront abordées plus tard et feront l’objet de nouvelles formations.

Nous avons également eu l’honneur d’avoir la participation de certains de nos partenaires, à savoir : La Direction de la Santé en la personne de Marjorie Bourges (Responsable bureau maladies liées au mode de vie), la cellule promotion santé de Tahiti Nui avec Adélaïde Tamaku et Fabienne Tuua, La Présidente du contrat de ville Tenuhiarii Faua et Mohea Dexter, chargée de mission Jeunesse et Insertion à la Direction de la Jeunesse, Sports et Cohésion Sociale de la commune de Papeete.

J’ai trouvé les animateurs de l’Association API très motivés et vraiment impliqués et d’après les retours 

Céline HAAPUEA, Chef du porjet Just Play en Polynésie-françasie ©KK/FTF

que l’on a eu de leur part, le bilan est très positif et ils sont impatients de mettre en place les séances. Ils ont appris beaucoup de choses. Ils nous ont rappelé que le programme Just Play est un outil en plus pour les aider dans leurs missions quotidiennes. Just Play leur permettra d’améliorer leurs performances au niveau du terrain puisqu’ils ont les enfants pendant 3 heures les mercredis et vendredis après-midi puis durant les petites semaines de vacances. 

Vendredi 8 septembre, s’est tenue la première journée de formation des enseignants de Moorea, au total 33 personnes étaient présentes dont 25 enseignants et une directrice d’école. Nous avons également eu la participation de la commune de Moorea-Maiao en la présence de Tehani Leyral, chef de projet communal du contrat de ville de Moorea, Jenny Maihi et Léticia Sclabas, chargée de communication. La participation aussi de la Délégation à la Famille et à la Condition Féminine en la personne de Heimata Tang, Chef de service et Vaitiare Sagnes, chargée de communication.

Cette session de formation pour les enseignants de Moorea s’est portée sur les problématiques des MNT et de l’inégalité des genres et s’est tenue dans un premier temps sur le temps institutionnel jusqu’à 11h30 puis les enseignants étaient invités à continuer à la suivre dans l’après-midi. Deux autres modules seront proposés les mercredis 13 et 27 septembre dans l’après-midi. Une session de formation est également prévue pour les enseignants de Maiao au mois d’octobre. 

J’ai noté que les participants étaient intéressés par le contenu de la formation. Les enseignants étaient tenus de rester jusqu’à 11h30 et ont été invités à poursuivre la formation, certains ont été obligés de partir pour raisons personnelles mais 80% d’entre eux sont restés pour suivre la partie pratique dans l’après-midi. Notre objectif a été relevé, en effet nous nous étions lancé comme défi de convaincre et de faire adhérer au projet un maximum d’enseignants.

Les participants ont été très enthousiastes, attentifs à la démonstration d’une séance Just Play, et se sont tous amusés ! Et c’est l’objectif premier du programme. »

Quel bilan tires-tu de ces formations ?

« Le bilan de ces deux sessions de formations est très positif, nous pensons pouvoir relever le défi que le programme Just Play soit une réussite en Polynésie française. Nous nous donnons 3 ans afin de l’améliorer et de le rendre le plus spécifique possible en fonction des publics touchés (écoles ou quartiers). Nous voulons également être plus efficaces au niveau de la mesure d’impact du programme. »

Seras-tu à leurs côtés lors des séances avec les enfants dans leurs établissements respectifs ?

« Oui des visites sont prévues pendant les séances « Just Play ». Il ne s’agit pas d’une évaluation mais un moment où l’on va pouvoir les aider si jamais ils rencontrent des soucis dans la mise en place de leur séance. Pour les animateurs et enseignants qui ne se sentent pas en confiance pour leurs premières séances, je serai présente ou l’une des personnes de mon équipe, pour les assister s’ils le souhaitent. Une fois qu’ils seront lancés, nous leur rendrons visite en moyenne une séance sur deux. Il y aura vraiment un suivi derrière et, en plus des séances, nous serons présents également lors des festivals qu’ils organiseront en collaboration avec nos différents partenaires en fin de cycle notamment. »

 

Interview de Heidi TUANIA de l’Association API : 

Peux-tu nous présenter ton association ?

« Notre association, Agir pour l’Insertion (API), existe depuis 2006. La commune de Papeete a choisi notre association pour piloter le projet éducatif local au sein de la ville de Papeete. On intervient dans tous les quartiers prioritaires de Papeete mettre en place des actions en faveur des enfants, des parents, des jeunes qui vivent au sein des quartiersprioritaires. »

Heidi TUANIA de l’Association API ©KK/FTF

Ton avis sur le programme Just Play et la formation que vous venez de suivre ?

« C’était une formation sur 2 jours positive puisque cela a permis à nos animateurs qui travaillent au sein de nos maisons de quartier de pouvoir programmer des actions à travers le football sur des thématiques ciblées vraiment appropriées aux problématiques majeures des quartiers prioritaires. » 

Est-ce que les stagiaires sont motivés ?

« Je les ai sentis vraiment impliqués parce qu’à l’issue de la formation ils ont souhaité mettre en place ce programme non seulement dans leur quartier mais ont également proposé de voir avec les écoles avec lesquelles on travaille actuellement pour éventuellement mettre en place ce programme au sein des établissements. »

 

 

Related posts

Comment