FTF.PF > Actualités > A la Une > Ol. Mahina, le sport : outil de développement

Ol. Mahina, le sport : outil de développement

Comme son nom l’indique, l’Olympique Mahina (OM) est implanté dans la commune de la côte est. Mahina compte 14 350 habitants (recensement 2012).

Le terrain d’entrainement de l’OM est situé sur le terrain du collège à proximité des quartiers difficiles de Hitimahana et de Farero’i.

Ces quartiers rassemblent près de 1800 personnes.

Ce club est animé par le couple Angélica et William Bellais.

 DSC_0684

Encadrer les jeunes

Il y a quelques années, la FTF a intégrée certaines obligations dans ses règlements généraux, notamment sur les catégories jeunes afin de construire un meilleur avenir pour nos footballeurs.

L’OM est passé proche de la mise en sommeil. Cependant, les dirigeants de ce club, accompagnés de bénévoles et parents très engagés, se sont repris et ont donc travaillé davantage pour les jeunes de ces quartiers.

Ils se sont aperçut que les obligations mises en place étaient nécessaires pour mieux former et éduquer les jeunes.

 DSC_0646

Ainsi, les dirigeants, aidés des familles des quartiers se sont remobilisés pour reprendre le club et surtout aider ces jeunes des quartiers.

L’OM rassemble une grande partie de la jeunesse de Hitimahana et de Farero’i. En effet, des U7 jusqu’au U18, le club compte 123 garçons et filles dans ses rangs.

Ainsi, au lieu d’errer sur la route, les enfants ont un terrain où ils sont accueillis par un encadrement formé et dans un lieu sécurisé, loin de la route.

 

 

Priorité : les jeunes

 

Dorénavant, chaque catégorie d’âge dispose d’un éducateur formé et certifié. Afin de toujours mieux préparer l’avenir, cet éducateur est assisté d’un stagiaire qui passera ses diplômes par la suite.

L’OM remporte un grand succès auprès des jeunes et particularité intéressante, un grand nombre de filles compose ses équipes.

 DSC_0601

L’Olympique Mahina aligne désormais une équipe dans chacune des catégories lors des festivals organisés le week-end.

Durant les séances d’entraînements, les éducateurs font passer des messages importants : jouer ensemble, penser à son coéquipier, une fille joue aussi bien qu’un garçon…

Plusieurs valeurs sont inculquées aux enfants : le respect, l’assiduité, la solidarité…

Ces moments passés en groupe à pratiquer un sport participe donc à l’encadrement et l’éducation de cette jeunesse en difficulté.

 

Objectif : ouverture, intégration

 

L’objectif des dirigeants est de permettre aux meilleurs jeunes de pouvoir intégrer les sections sportives du collège de Mahina afin de pouvoir sortir du cadre du quartier et pourquoi pas pouvoir voyager.

 

Plusieurs jeunes de ces quartiers ont réussit à percer grâce au sport.

On peut citer l’exemple de Teaonui TEHAU, dit Filou, issu du quartier de Farero’i et formé par l’OM.

De par ses performances sportives, il a réussit à intégrer la sélection de Tahiti Nui de Football et a pu participer à la Coupe des Confédérations au Brésil.

 

On peut également parler de Patrick TEPA qui a marqué la Polynésie par ses performances en tant que TIKI TOA.

1374764_511959982227730_1948834086_n

Par le biais du sport, un jeune peut s’intégrer dans la vie sociale de son pays et en être un digne représentant.

 

Related posts

Comment