FTF.PF > Actualités > A la Une > OFC Champions League 2018 : Dragon et Vénus défendront les couleurs du football polynésien

OFC Champions League 2018 : Dragon et Vénus défendront les couleurs du football polynésien

Grâce à leurs titres respectifs de champion et vice-champion de la Ligue 1 VINI la saison dernière, l’AS Dragon et l’AS Vénus ont gagné leur ticket pour disputer l’OFC Champions League 2018, la plus prestigieuse compétition de football des clubs océaniens qui débutera au mois de février.

Le tirage au sort de l’édition 2018 a eu lieu à Auckland en septembre dernier dans les locaux de la Confédération Océanienne de Football (OFC). Les 16 équipes qualifiées seront réparties dans 4 groupes de 4 équipes. L’AS Dragon et l’AS Vénus se retrouvent respectivement dans les groupes B et C.

Marama VAHIRUA tentera de guider les oranges de Dragon vers les sommets du foot océanien @KK/FTF

Dragon, tête de série du groupe B

Dans le groupe B, le champion de Ligue 1 VINI affrontera l’AS LOSSI, finaliste de la Super Ligue calédonienne, ERAKOR GOLDEN STAR finaliste de la VVF National Super League au Vanuatu et les SOLOMON WARRIORS, récents champions des Iles Salomon. Un groupe qui semble à la portée des oranges et bleu d’autant plus qu’ils auront l’avantage de disputer tous leurs matches à domicile. En effet, le stade Pater accueillera les matches du groupe B la semaine du 10 au 18 février 2018.

Pour la troisième participation du club de Titioro dans la compétition, les hommes de Timiona ASEN tenteront de faire mieux que ceux de Ludovic GRAUGNARD qui, en 2013 et 2014, n’avaient pas réussi à sortir des poules malgré de belles performances dont notamment une victoire sur Auckland City en Nouvelle-Zélande.

Pour cela, ils pourront notamment compter sur la technique et l’expérience de l’idole du football polynésien, Marama VAHIRUA qui, à 37 ans, a toujours faim de football. En effet, depuis le début de saison l’ancien canari répond à toutes les attentes placées en lui et régale ses coéquipiers et supporters avec sa vista et sa « patte » droite magique qui a déjà fait trembler les filets de Ligue 1 VINI à huit reprises.

Pour la star de Dragon, il ne faut pas que son équipe se focalise trop sur cette compétition : « On y pense sans vraiment y penser. Le danger, c’est de se focaliser que sur cette Ligue des champions. » Pour aller le plus loin possible dans le tournoi, il souhaite que son groupe affiche les mêmes valeurs qu’en championnat : « Ce qui fait la différence, c’est que pour nous chaque match c’est un match de coupe, on ne lâche rien jusqu’au bout. »

Il rajoute également que le fait de jouer à domicile peut-être un piège : « Cela peut être bon si on arrive à gérer la situation, si on arrive à jouer en pleine confiance, et pas bon si on est trop en confiance. Cela peut se retourner contre nous mais il faut que l’on reste positifs. »

L’icône du foot polynésien a profité du mercato pour convaincre son ami Reynald LEMAITRE, le latéral gauche de l’En Avant Guingamp qui compte plus de 300 matches professionnels (Ligue 1 et Ligue 2 française) avec qui il avait déjà évolué sous les couleurs de l’AS Nancy Lorraine, de le rejoindre. Avec ces recrutements 5 étoiles, on peut dire que le club de Titioro s’est donné les moyens de faire bonne figuration dans cette compétition d’élite.

 

Vénus face au favori du tournoi

Second représentant polynésien dans cette édition 2018, l’AS Vénus hérite quant à elle d’un groupe un peu plus relevé avec notamment la présence du multiple tenant du titre AUCKLAND CITY FC, du club champion fidjien LAUTOKA FC ainsi que le MADANG FC finaliste du dernier championnat de Papouasie Nouvelle-Guinée. Les matches du groupe C sont programmés à Auckland la semaine du 24 février au 4 mars 2018.

Le 11 type de l’AS Vénus cette saison en Ligue 1 VINI @KK/FTF

La participation du club à l’OFC Champions League est l’aboutissement d’un programme de restructuration entamé il y a quelques années par l’équipe dirigeante qui, à terme, a pour ambition de replacer le club aux avants postes du football océanien.

Fidèle à sa réputation de club formateur, le club de Mahina s’appuiera principalement sur les jeunes joueurs issus de son école de football pour tenter de relever ce défi. Le sérial buteur du club, Teaonui TEHAU, apportera également toute sa fougue à l’attaque des bleu marines.

Samuel GARCIA, entraîneur de l’AS Vénus et ancienne gloire du club, veut profiter de cette compétition prestigieuse et des adversaires de haut-niveau que ses joueurs vont rencontrer pour qu’ils continuent à apprendre pour grandir : « La Ligue des Champions OFC c’est ce qu’on recherche au niveau de Tahiti et de notre football amateur. On n’a pas la prétention d’aller gagner cette Ligue des Champions, on va aller apprendre, on va aller faire un beau tournoi et remettre le club de Vénus là où il était dans les années 90, au niveau de l’Océanie ».

 

Nouveau format de compétition

Nouveauté pour cette 16ème édition, les 2 premiers de chaque poule seront qualifiés pour les quarts de finale de la compétition. L’an dernier, il n’y avait pas de quarts de finales et seuls les premiers de chaque groupe accédaient directement aux demi-finales.

Depuis le début de saison Vénus et Dragon peaufinent leur préparation au travers des matches de championnat et de coupe en vue d’être compétitif face à l’élite du football océanien.

Pour rappel, les meilleures performances des clubs polynésiens en OFC Champions League datent de 2006 et 2012, où l’AS Pirae et l’AS Tefana avaient tous deux buté sur le club d’Auckland City FC en finale.

Le mondial des clubs en ligne de mire

Outre la suprématie régionale, l’OFC Champions League présente un enjeu majeur offrant également au vainqueur un billet direct pour la Coupe du monde des clubs de la FIFA.

En effet, le club champion d’Océanie rencontrera les vainqueurs des Ligues des champions de chaque confédération : Europe (UEFA), Amérique du Sud (Copa Libertadores, CONMEBOL), Amérique du nord (CONCACAF), Afrique (CAF), Asie (AFC). Qui ne rêverait pas d’une confrontation entre l’AS Vénus et le Real Madrid ou l’AS Dragon face au FC Barcelone ?

Rendez-vous le mois prochain pour la phase de groupes du tournoi, première étape qui déterminera les ambitions de chacun.

Le calendrier des matches du Groupe B

Le calendrier général de la compétition

(Fuseau horaire NZ)

Télécharger (PDF, 85KB)

 

Related posts

Comment