FTF.PF > Actualités > Ligue 1 > Ligue 1 Vini > Ligue 1 VINI : L’AS Vénus de nouveau au sommet

Ligue 1 VINI : L’AS Vénus de nouveau au sommet

Vénus célèbre son dixième titre de champion © Jérôme Brouillet

Après 17 ans de disette, l’AS Vénus retrouve le sommet du football polynésien en remportant la Ligue 1 VINI, le championnat élite de football. En battant l’AS Central Sport (2-1) mardi soir devant son public, le club de Mahina, à qui il reste 2 matches à jouer, s’est assuré une avance mathématique suffisante sur ses poursuivants, Tiare Tahiti et Tefana, pour rester sur la plus haute marche du podium au terme du championnat. Ce titre de champion est le 10ème du club après ceux obtenus en 1953, 1990, 1992, 1995, 1997, 1998, 1999, 2000 et 2002.

Il s’agissait en quelque sorte d’une passation de flambeau mardi soir au stade municipal de Mahina puisque l’AS Central Sport était le champion de Ligue 1 VINI en titre. Cette victoire face aux rouges et noir, 5èmeau classement général et à 16 points du leader, ne fut pourtant pas une mince affaire pour les joueurs de Samuel GARCIA.

En effet, les joueurs d’Efrain ARANEDA, suspendu ce soir-là, qui n’ont désormais plus rien à jouer cette saison après avoir été éliminés de la Coupe Tahiti Nui et de la Ligue des Champions OFC, ont joué cette rencontre face aux bleus marine comme si c’était une finale de coupe mettant de l’engagement dans les duels et exerçant un pressing constant.

Ils vont d’ailleurs ouvrir le score par l’intermédiaire de Fred TISSOT qui, à la 14èmeminute de jeu vient conclure un temps fort de son équipe en reprenant victorieusement de la tête un corner venu de la gauche (VEN 0-1 CEN).

Ce but a eu l’effet d’un électrochoc pour les coéquipiers de Teaonui TEHAU qui ont fait preuve de « grinta » pour sonner la révolte. A l’image de leur capitaine, qui n’hésitait pas à revenir défendre dès la perte du ballon, les joueurs de Vénus sont progressivement montés en régime et ont été plus agressifs pour remporter leurs duels face aux Centraliens les poussant à commettre des erreurs.

C’est d’ailleurs suite à un coup franc concédé sur l’aile droite à la demi-heure de jeu que les joueurs de Tipaerui vont céder une première fois. En effet, bien trouvé au second poteau, Kevin BARBE, avec détermination, smashe le ballon de la tête et bat Mickael ROCHE pour ramener son équipe à égalité (VEN 1-1 CEN).

Dix minutes plus tard, c’est Heiarii TAVANAE, très entreprenant dans ce match, qui va inscrire le but de la victoire d’une frappe à ras de terre du pied gauche à la suite d’un bel enchainement à l’entrée de la surface de réparation (VEN 2-1 CEN).

En seconde mi-temps le match fut plus haché avec peu d’occasions de part et d’autre en raison notamment une grosse bataille entre les 2 équipes au milieu de terrain. Faisant preuve d’une grande solidarité et avec beaucoup de détermination, les joueurs de Mahina vont réussir à conserver leur avantage synonyme de titre jusqu’au coup de sifflet final libérateur de l’arbitre.

Samuel GARCIA, grand artisan du retour au premier plan de l’AS Vénus © Jérôme Brouillet

S’en suit alors un moment de liesse entre les joueurs, le staff et les supporters de l’AS Vénus qui, 17ans après, renoue avec son glorieux passé des années 90 et début des années 2000 avec déjà à l’époque un grand leader : Samuel GARCIA.

En décrochant le titre de champion de Ligue 1 VINI, fruit d’un projet né il y a 3 ans, le polynésien d’adoption a longuement remercié ses joueurs et n’a pas caché sa fierté pour son club et la commune de Mahina. 

« Ma première pensée va vers les joueurs, je les remercie pour leur investissement et leur sérieux. Avec l’état d’esprit qu’ils ont montré cette saison, ils méritent ce titre. Il y a 3 ans de cela, quand on a repris le club avec le président Alfred TAPUTUARAI, on s’était fixé un programme sur 3 ans. L’objectif était d’obtenir des résultats sur cette période et on peut dire que dans l’ensemble.

On a décroché une place en Ligue des Champions à l’issue de la première année, on a disputé la finale de la Coupe Tahiti Nui l’an dernier et cette année on finit champion de Ligue 1 VINI et on est toujours en course en Coupe. Je suis vraiment fier pour la commune de Mahina et tous les supporters de l’AS Vénus.

Pour le club de Mahina, qui depuis plusieurs saisons s’adjugent de nombreux trophées dans les catégories jeunes, ce titre est d’autant plus beau qu’il a été remporté avec une majorité des joueurs formés au club : « Ce titre est l’aboutissement d’un projet de club avec la formation des jeunes au cœur de notre politique sportive. Ça fait 6-7 ans que les joueurs évoluent ensemble voire même plus pour certains d’entre eux. Puis on a fait quelques petites retouches avec des recrues en provenance d’autres clubs. Nous avons construit cela sur du moyen terme, nous avons été prudents les premières années sur le plan financier et cette année on pu avoir les reins un peu plus solides pour renforcer encore l’équipe et ça a porté ses fruits. » 

Le coach des bleus marine a également souligné l’importance du groupe de joueurs qu’il avait à disposition cette année et notamment l’incorporation des moins de 20 ans : « Si on a gagné, c’est également parce qu’on était un groupe de 16-20 joueurs. On l’a bien vu, lors de des matches difficiles que l’on a pu avoir cette saison nos petits internationaux U-20 nous ont toujours apporté un plus quand ils sont entrés en jeu. Aujourd’hui je voudrais les saluer et leur souhaiter une bonne Coupe du monde, qu’ils prennent du plaisir en Pologne le mois prochain parce que c’est ça le plus important quand on a la chance de jouer ce type de compétition : prendre du plaisir ! »

Teaonui TEHAU, capitaine de l’équipe, est la figure de proue du retour au premier plan de l’AS Vénus. Meilleur buteur de Ligue 1 VINI

Teaonui TEHAU élément clé du succès de l’AS Vénus cette saison ©Jérôme Brouillet

depuis plusieurs saisons avec une moyenne de 45 buts, l’attaquant international polynésien est resté dans son club de cœur malgré les années de disette et les nombreuses sollicitations des autres cadors du championnat pourtant prêts à tout pour s’offrir les services du serial buteur de Mahina.

Après avoir tout gagné chez les jeunes avec son club, ce premier titre en sénior vient boucler la boucle et récompenser toutes les années d’efforts du désormais légendaire numéro 10 du club au scapulaire frappé de l’étoile, une grande fierté pour lui.

” On attendait ce titre depuis pas mal d’années. Les joueurs de cette équipe évoluent ensemble depuis 3 ans maintenant, cette année on a pu rajouter 2-3 éléments et c’est ce qui a permis de faire la différence cette saison.  On a beaucoup travaillé, et on n’a jamais baissé les bras. Dans l’état d’esprit on a été ensemble toute la saison et mentalement on est resté sérieux, on n’a rien lâché et ça a fini par payer : on est champions ! Je suis très content et fier de ramener ce titre à Mahina. Ça fait maintenant 17 ans que le club n’avait plus remporté de titre et je suis fier de ramener ce trophée à l’AS Vénus.”

 

Vénus champion de la Ligue 1 VINI 2018/2019

 

 

 

Related posts

Comment