FTF.PF > Actualités > BEACH SOCCER > La Polynésie pour se relancer

La Polynésie pour se relancer

Après une année 2012 marquée par les qualifications à la Coupe du Monde 2013, cette nouvelle année démarre pour la sélection française de Beach Soccer par trois matches amicaux face à Tahiti, pays hôte du prochain Mondial. Si la France a manqué de peu sa place pour cette épreuve, le sélectionneur Stéphane François compte sur ces rencontres dans l’hémisphère sud pour repartir sur une bonne dynamique.

A l’issue de l’année 2012, marquée par la non-qualification des Français à la Coupe du Monde 2013, les Tricolores semblaient promis à repartir pour une année en division B. Il n’en sera finalement rien, comme nous l’a indiqué Stéphane François, le sélectionneur tricolore :  “Un workshop a été organisé avec la FIFA début janvier et les groupes mondiaux ont été remaniés”. La Division A passant de 8 à 12 équipes désormais, la France, 11ème au classement, a été repêchée parmi l’élite mondiale et sera donc présente cette année pour les étapes de l’Euro Beach Soccer League.

Avant cela, la saison débutera pour les Bleus par une tournée à Tahiti, hôte du prochain mondial, lors de trois matches amicaux programmés les mercredi 20, vendredi 22 et samedi 23 février dans les Jardins de Paofai de Papeete. Une aventure en Polynésie se voulant le début d’un nouveau cycle pour le Marseillais d’origine : “Nous avons décidé de convoquer de jeunes éléments, comptant entre un et dix sélections, pour leur donner du temps de jeu.” De fait, les “cadres” ont été laissés au repos dans l’Hexagone : “Je voulais que les jeunes puissent s’affirmer” explique Stéphane François, avant de poursuivre : “Ils sont parfois inhibés et face à Tahiti (photo), ils n’auront pas d’autres choix que de prendre leurs responsabilités face à un adversaire valeureux”.
 
En effet, les “Tiki Toa” se préparent d’arrache-pied pour être prêt lors de “leur” Mondial en septembre prochain. Stéphane François prévient : “Pour mettre toutes les chances de leur côté, les Tahitiens ont fait appel à Angelo Schirinzi, l’entraîneur de l’équipe suisse, qui possède un solide vécu et une grande expérience dans le Beach Soccer.” Ils affronteront d’ailleurs de nombreux adversaires au cours de l’année comme les Pays Bas au mois d’avril, le Japon fin mai, l’Allemagne fin août et les Emirats Arabes Unis.
Pour le sélectionneur français, ces matches doivent servir à impulser une nouvelle dynamique dans le groupe France, avant les prochaines étapes de l’Euro Beach Soccer League dans les prochains mois. Stéphane François a d’ailleurs pu travailler pendant quelques jours avec un groupe de 10 joueurs à Balaruc, dans l’Hérault. Un stage qui lui a donné beaucoup d’espoirs : “Je suis allé travailler pendant trois jours avec un groupe réduit. On a pu effectuer des séances soutenues dans un cadre parfaitement adapté pour le Beach Soccer.”
 
Désormais, avant d’entamer les qualifications pour la Coupe du Monde 2015 dès l’an prochain, la priorité sera de constituer un groupe homogène, où les jeunes seront capables de s’imposer, épaulés par les anciens : “Ces premiers matches face à Tahiti sont donc extrêmement importants. Ils vont donner le rythme, le tempo de ce que va être cette sélection dans les deux ans à venir. Nous avions mis un projet en place dans l’optique du Mondial 2013. Nous avons manqué la qualification de peu. Maintenant, un nouvel objectif se présente, un nouveau défi nous est proposé. C’est le début d’une nouvelle aventure.”

Related posts

Comment