FTF.PF > Actualités > A la Une > Handisport – Le football pour s’évader.

Handisport – Le football pour s’évader.

La Fédération Tahitienne de Football recevait ces mardi 13 et jeudi 15 mars la Fédération Polynésienne de Sport Adapté et Handisport pour le renouveau d’un partenariat entre les deux entités. Mardi les jeunes, et jeudi les adultes, réunis pour un tournoi de football. Équipes mixtes, sans distinction de handicap, incluants les éducateurs, avec pour unique but… Le SMILE ! Jouer, s’amuser, rire, et oublier le handicap le temps d’une matinée.

Jéremie Le Fort cadre technique à la Fédération Polynésienne de Sport Adapté et Handisport en dit plus sur la reprise de ce partenariat et ses ambitions.

« Mardi avait lieu le festifoot jeunes et aujourd’hui c’est un festifoot adulte. Ces évènements co-organisés avec la FTF marquent la signature d’une nouvelle convention et d’un nouveau partenariat de travail avec celle-ci. C’est une preuve de la part de la Fédération Tahitienne de Football de vouloir travailler avec notre public. C’est super, et pour nous ça fait quatre nouveaux évènements à l’année dans notre calendrier de manifestation sportive. »

Aujourd’hui il y a beaucoup d’associations, il y a un réel besoin d’actions de ce type sur Tahiti ?

« Il y a toujours un besoin car c’est un moment de partage et de plaisir pour les usagers. Il y a l’association TURU MA de Papenoo qui est présente, l’IMPRO de Taravao et de Paea. Cela fait trois associations pour un total de 12 équipes. C’est assez conséquent sachant qu’il y a des associations qui n’ont pas pu venir pour des raisons logistiques ou météorologiques. On pourrait doubler les effectifs. Il y a donc un réel besoin, pour toutes les valeurs que le football et les autres activités physiques véhiculent, pour la santé, le bien être mental ou le partage social. »

Aujourd’hui finalement, c’est un tournoi de football comme les autres. On met totalement de côté le handicap.

« Complètement. Aujourd’hui c’est l’aspect festif et fair play que l’on met en avant. C’est une formule très simple car on réamorce la convention avec la FTF. Nous avons fait des équipes mixtes, tous les types de handicaps sont mélangés et ça se passe super bien. Il n’y a pas de catégorie de handicap, c’est ouvert à tous et ils s’éclatent ! »

Du football, des buts, et de la joie !

Les prochaines échéances de la Fédération Polynésienne de Sport Adapté et Handisport ?

« Le projet avec la Fédération Tahitienne de Football va être signé bientôt. Il comprend plusieurs points dont la mise en place de cet évènement quatre fois par an. Mais également un volet formation. Nous aimerions que certains de nos licenciés handisport et sport adapté puissent intégrer des clubs valides de proximité. Cela passe par de la sensibilisation, c’est à dire que nous avons émis l’idée de faire une formation des éducateurs de football sur le public handisport et sport adapté ainsi que sur les spécificités que cela comporte et vice versa, afin de donner des compétences aux éducateurs d’associations de personnes “handi”, niveau fédéral.
Je tiens à remercier la Fédération Tahitienne de Football, son président Thierry Ariiotima, ainsi que Patrice Flaccadori, car c’est un plaisir de travailler avec lui et son staff technique. Un grand merci à eux. Je voudrais rajouter que lorsque l’on ne connait pas le handicap on a toujours une appréhension mais avec une journée comme celle ci c’est très faisable car tout le monde prend du plaisir. »

Patrice Flaccadori Responsable du département technique nous dit également quelques mots au sujet de ce renouvellement de convention.

« La Fédération Tahitienne de Football, et plus particulièrement le département technique sont très satisfaits de renouveler cette convention. Nous sommes très impliqués dans ce projet, car toute l’année nous développons des valeurs autour du football, et c’est un devoir d’incorporer en milieu ordinaire ces personnes handicapées. Procurer un peu de joie, de bonheur, et de plaisir aux personnes en situation de handicap est un minimum. Leur donner quelques minutes de jeu pour leur faire oublier les tracas quotidiens est une nécessité et un devoir pour nous les personnes valides. »

Le staff technique de la FTF, de la FPSAH, et les éducateurs des différentes associations…)

Related posts

Comment