FTF.PF > Actualités > A la Une > Formation CFF3 – L’encadrement des U-17, U-19 et Senior au programme.

Formation CFF3 – L’encadrement des U-17, U-19 et Senior au programme.

La semaine dernière, Patrice Flaccadori et Laurent Heinis recevaient pas moins de vingt éducateurs, venant de Tahiti et de Moorea pour se former au CFF3. Un module qui a pour but de former les éducateurs à encadrer les catégories U-17, U-19 et Senior.

Nul besoin d’être expérimenté, cette formation permet aux néophytes de débuter leur cursus d’apprentissage, et aux participants déjà diplômés de le compléter. En effet, certains éducateurs présents cette semaine prenaient part à leur troisième, quatrième voir, cinquième certification… Patrice nous donne plus d’information quant à cette semaine de formation soutenue, entièrement prise en charge par la FTF !

Patrice, que va apporter cette formation aux éducateurs?
“Simplement la capacité d’organiser un entrainement en toute sécurité, d’être capable de mettre en place un jeu, une situation ou un exercice adapté et pertinent, et surtout de savoir s’auto évaluer, puis de faire le bilan de sa séance.”

Les participants n’ont pas du tout le même niveau, cela pose t’il un problème ?
“Au contraire cela va permettre de créer une certaine émulation. Les néophytes vont poser des questions aux anciens, et nous allons vérifier si ces derniers ont bien retenu les précédentes formations, et qu’ils mettent en place dans les clubs ce qu’ils apprennent en formation. De cette manière on s’est rendu compte ce matin que certains éducateurs déjà formés étaient désormais capables de mettre en place des séances d’entrainement parfaites. C’est très satisfaisant. Mais l’inverse arrive également, donc ça sert aussi de remise à niveau. De toute manière, expérimentés ou pas, ils apprennent toujours quelque chose. Ils apprennent des cadres mais aussi des autres stagiaires. Ils échangent leurs problématiques de club, de terrain, d’entrainement, de situations, et essaient de s’apporter collectivement des solutions.”

Comment fonctionne cette formation ?
“Le principe est très simple, on va sur le terrain observer, ensuite on revient en classe et on travaille dessus. Il y a des ateliers interactifs. Ils ont la séance sur papier et on leur transmet la méthodologie. Un des fondements de la formation est d’adopter une pédagogie active, ou l’éducateur va poser des questions et orienter les joueurs à trouver la solution d’un problème donné. Cette méthode favorise l’assimilation et l’enregistrement des informations dans la mémoire des joueurs. Nous ne sommes plus dans le directif. « fais comme si, comme ça… » On veut former des joueurs intelligents, autonomes, responsables, qui réfléchissent et prennent des décisions. Car une fois sur le terrain ils sont seuls.”

Comment sont ils évalués ?
“Ils sont en évaluation formative. Il y a quatre heures d’évaluation par jour. On change d’éducateur toute les 12 minutes. On leur dit ce qui va et ne va pas et comment s’améliorer. On alterne théorie en salle et pratique sur le terrain. Ce sont des processus de pédagogie basés sur la transmission de savoir.”

Qui peut bénéficier de cette formation ?
“Les licenciés de clubs ou comités qui ont pour but par exemple de continuer leur processus d’apprentissage en tant qu’éducateur pour mieux structurer les clubs, mieux accueillir les enfants et les former.”

Il y a un manque d’éducateur ?
“En réalité, on a beaucoup d’éducateurs. Ce qui manque, c’est l’application ce qu’on leur transmet pendant ces formations, à la fois sur le terrain, mais en dehors. Nous sommes des éducateurs, nous sommes là pour former de bons footballeurs mais aussi de bons citoyens. Transmettre les valeurs de respect, de solidarité, de travail, de rigueur, mais également de nutrition, que l’on développe dans un autre CFF par exemple…”

Ces formations semblent très pointues. Le football est plus complexe qu’il ne parait.
“Le football ce n’est pas juste taper dans un ballon. Tahiti a la chance d’avoir un vrai cursus de formation à disposition et notamment celui proposé par la FFF. Il est très bien fait et très complet. On essaie d’aborder un maximum de sujets en faisant des forums d’échange ou l’on analyse les problématiques de clubs qui peuvent être d’ordre administratif, d’entrainement, de communication, de formation… Et on essaie ensuite entre de faire émerger des solutions. Ce n’est pas un cours magistral, et c’est intéressant aussi bien pour eux que pour nous, car nous abordons de nouvelles problématiques à chaque fois que nous rencontrons de nouveaux candidats.”

Cette semaine beaucoup d’éducateurs ont répondu présents. C’est satisfaisant…
“Oui aujourd’hui ils sont vingt. Donc c’est très bien. De plus, Il y a des jeunes qui reviennent depuis un moment dont les résultats sont très positifs.”

Un dernier point et pas des moindres, le prix. C’est une chance aujourd’hui que la FTF propose gratuitement ces formations qui sont normalement payante.
“Oui ces formations qui coutent chacune plusieurs dizaines de milliers de francs sont entièrement prises en charge aujourd’hui par la FTF. C’est une chance qu’ont les éducateurs. Qu’ils en profitent !”

Merci Patrice. À bientôt !

Related posts

Comment