FTF.PF > Actualités > Non classé > Football, samba et capoeira pour les Marquises

Football, samba et capoeira pour les Marquises

Au départ, c’était une histoire de ballon rond. 23 amateurs tahitiens qui sont montés sur le toit de l’Océanie le 10 juin 2012. Avec un ticket pour le Brésil à la clé. Puis un projet un peu fou s’y est greffé. Faire partir 13 jeunes marquisiens chez les cariocas pour encourager les Toa Aito dans le mythique stade du Maracana. Explications.

Les jeunes des Marquises font un haka devant les Toa Aito

Il s’appelle Pierre Brault. Professeur de sport au collège Taiohae à Nuku Hiva et responsable de la section sportive des Marquises, il avait un rêve. Amener 13 gamins découvrir le pays du roi Pelé. Un an plus tard, ce rêve est devenu réalité. 2 filles et 11 garçons, âgés entre 12 et 14 ans, vont partir le 17 juin direction Rio de Janeiro. Ils arriveront sur place le 19, et dès le lendemain iront assister au match Tahiti – Espagne dans le mythique Maracana. Dans le plus grand stade du Brésil et aux côtés de près de 70 000 spectateurs, les marquisiens devront donner de la voix pour soutenir leurs protégés. Leur île d’origine semble perdue au milieu du Pacifique, mais elle représente toute la beauté de la Polynésie. Eux seront perdus dans la foule, mais représenteront Tahiti Nui. 

Pour réussir à monter ce projet, Pierre Brault et ses footballeurs en herbe ont travaillé dur. Et le résultat fut au rendez-vous. Avec le soutien, entre autres, de la commune, de la communauté de communes, et de la Fédération Tahitienne de Football, ils ont pu récupérer une partie de la somme nécessaire à financer ce voyage. Le reste ? Ventes de t-shirts, organisation d’une soirée de danses traditionnelles, ventes de gâteaux… Au total, ils ont récolté 7 millions de francs. Suffisant pour réaliser le rêve. 

Mais ce voyage va également dépasser le cadre du football. “Cela va leur faire découvrir de nouveaux horizons et ainsi ouvrir leurs esprits au monde” nous a confié Pierre Brault. Avec leurs t-shirts jaunes aux couleurs des Marquises, de Tahiti, et du Brésil, les jeunes suivront ainsi leur responsable, grand connaisseur du Brésil pour y être allé une quinzaine de fois, à travers Rio. Au programme ? Rencontres avec des élèves du lycée français Molière, visite d’une favela, montée en haut du Christ Rédempteur, soirées de danses traditionnelles… Bref, les 10 jours risquent de passer vite. A moins d’un mois du grand départ, les enfants sont déjà dans les starting-blocks. Leur livre de chevet est un dictionnaire français – portugais. 

Nos îles, nos jeunes, nos footballeurs… Tahiti Nui sera bien représentée au Brésil. Ces 13 chanceux garderont sûrement beaucoup de souvenirs de ce voyage de rêve.

Related posts

Comment