FTF.PF > Actualités > A la Une > Football – Coupe du monde U19 : Focus sur Eddy Kaspard

Football – Coupe du monde U19 : Focus sur Eddy Kaspard

Eddy Kaspard joue attaquant

Du 5 au 18 août prochain, la Polynésie française accueillera le tournoi qualificatif pour la Coupe du monde U20 qui se déroulera en Pologne en 2019. Nous sommes allés à la rencontre des joueurs évoluant en métropole revenus spécialement pour ce tournoi décisif. Rencontre avec l’attaquant de pointe Eddy Kaspard.

On a encore en souvenir la déception du clan tahitien lors du tournoi qualificatif pour la Coupe du monde U17 qui s’était déroulé à Tahiti en février 2017. Notre sélection U16, qui jouait à domicile, n’avait pas réussi à s’extraire des matchs de poule en raison d’un goal average insuffisant. Notre sélection U19 aura l’occasion de tenter de se qualifier pour la Coupe du monde U20 prévue en Pologne en 2019.

Cette fois-ci, ce sont les deux finalistes qui seront qualifiés, il y a donc une place supplémentaire par rapport au tournoi de 2017 où seul le gagnant gagnait son ticket pour la Coupe du monde. Nous sommes allés à la rencontre de joueurs de cette sélection U19 évoluant en métropole revenus pour participer à ce tournoi important. Notre sélection U19 sera opposée dans le groupe A à la Nouvelle Zélande, à la Papouasie et à Tonga.

Rappelons que notre sélection a joué toute la saison en Ligue 1 polynésienne. Avec le renfort des joueurs évoluant en métropole, elle a toutes ses chances de se qualifier. La dernière participation de nos jeunes à une Coupe du monde remonte à 2009 en Egypte. Elle avait donné naissance à une génération talentueuse ayant par la suite participé à la Coupe des Confédérations au Brésil en 2013 ou aux Coupes du monde de beach soccer en 2015 et 2017. SB / FTF

Eddy Kaspard vient de passer un an en métropole

Parole à Eddy Kaspard :

Ton parcours ?

 « Mon père faisait du football. J’ai suivi son chemin. J’ai commencé à Manu Ura, de 5 à 10 ans. Je suis parti ensuite à Tefana de 10 à 14 ans. Après, on est partis en France passer des tests. Tous les ans, Tefana envoie des U13 à St Etienne. »

 Comment se sont passés les tests ?

 « On avait fait un tournoi à St Etienne, ils nous avaient alors repérés. Ils nous avaient dit de revenir à 16 ans. On était repartis faire des tests à St Etienne mais finalement, ils ne nous avaient pas gardés. On a fait ensuite d’autres tests à Auxerre, là encore ils ne nous ont pas gardés. On a essayé à Trelissac près de Bordeaux et là ils nous ont gardés. Du coup, j’ai fait un an à Trelissac et là je reviens pour la sélection U19. »

 Comment s’est déroulée l’année ?

 « C’était très difficile. Le froid, l’éloignement des parents, qui nous manquent trop. On s’est quand même accrochés. L’avantage c’est qu’on était deux, avec Kavai’ei Morgant, du coup on se soutenait mutuellement dès qu’un de nous baissait la tête. C’est là qu’il faut être fort mentalement. »

 Dans quel championnat avez-vous évolué ?

 « On a fait des matchs en National contre des clubs pros, c’était très difficile, cela n’a rien à voir par rapport aux clubs de Tahiti. C’était très intense mais c’était très intéressant. On a appris beaucoup de choses là-bas. »

 Au niveau scolaire ?

 « Le matin on part à l’école de 8H à 15H30. Le bus vient nous chercher pour aller à l’entrainement, après on mange et on dort. On apprend aussi à être plus ouvert, à savoir parler etc…Je viens d’un quartier de « cas sociaux » donc en France j’ai essayé de m’améliorer au niveau langage etc… »

 Content de revenir pour la sélection ?

 « Très content. J’ai envie de profiter à fond et de me qualifier pour la Coupe du monde pour que l’on soit fier de nous. Je joue attaquant de pointe, en n°9. » Propos recueillis par SB / FTF

Related posts

Comment