FTF.PF > Actualités > A la Une > Finales USSP des sports collectifs

Finales USSP des sports collectifs

Ce mercredi 11 Février, l’Union du Sport Scolaire Polynésien (USSP) organisait les finales des sports collectifs.

 

Différentes disciplines sportives étaient représentées : football, basket, volley…

DSC_0536

 

Les îles présentes au rendez-vous

 

72 équipes ont pris part à cette journée de finale, ce qui représente entre 500 et 700 jeunes.

Les îles sont venues en nombre avec :

  • 6 équipes des Îles Sous Le Vent
  • 3 équipes des Australes
  • 8 équipes des Marquises
  • 5 équipes de Moorea

 

Ce qui représente 22 équipes sur un total de 72 équipes.

 

Ces disciplines sportives rassemblent aussi bien les garçons que les filles. En dehors du football, la parité est bien respectée avec 50% d’équipes féminines.

 

Les jeunes de 12 à 21 ans prennent part à ce type de rencontres sportives.

 

Ces rassemblements existent depuis la création de l’USSP en 1967.

 

FTF.pf s’est rapproché de Guillaume MICHELET professeur d’EPS au Lycée Taaone.

Il est en charge de la section sportive football de ce lycée.

 

DSC_0516

 

Il nous explique qu’un championnat est mis en place durant l’année scolaire et qu’aujourd’hui c’est jour de finales.

 

Dans le football, les sections sportives prennent également part à ce championnat. Cependant, du fait de leur préparation plus poussée que pour d’autres équipes, elles sont surclassées dans la catégorie d’âge supérieure.

 

La FTF accompagne l’USSP en mettant à disposition à titre gracieux son Centre de Formation plusieurs journées dans l’année pour que les jeunes puissent s’adonner à leurs sport favori.

 

L’USSP apporte son soutien notamment financier aux établissements scolaires des îles en leur mettant à disposition un certain nombre de billets d’avion.

DSC_0538

Ces journées sportives servent à inculquer aux jeunes des règles de citoyenneté et des valeurs telles que le Respect, le Partage…

Dans l’année, des journées à thème sont organisées telle que la santé…

 

Afin de responsabiliser ces jeunes, l’auto-arbitrage est de rigueur. Les jeunes s’arbitrent eux-mêmes et apprennent donc à mieux se respecter

Related posts

Comment