FTF.PF > Actualités > A la Une > FDI 2019 : Focus sur l’arbitrage

FDI 2019 : Focus sur l’arbitrage

Les arbitres sont les garants des lois du jeu ©KK/FTF

Plus d’une centaine d’arbitres officient lors des matches du Festival des îles, toutes disciplines et toutes catégories. Nous avons rencontré l’un d’entre eux, Terai MAKE, un arbitre tout terrain qui officie lors des compétitions de football, futsal et beach soccer. Terai n’hésite pas à endosser également le rôle de formateur et grand frère auprès des nouveaux arbitres. Avec l’arbitre OFC, Rani PERRY, ils se sont chargés de la formation des arbitres futsal du Festival des îles 2019.

Terai, parle nous de l’organisation de l’arbitrage pour le Festival des îles

« Chaque équipe participant au Festival des îles est obligée de présenter un arbitre. Trois jours avant le début des compétitions, la Commission Fédérale des Arbitres (CFA) met en place une formation intensive sur les lois du jeu afin que les arbitres puissent être autonomes durant les matches. Les arbitres sont ensuite obligés d’officier lors des matches pour lesquels ils ont été désignés sous peine de sanction sportive pour son équipe. »

Y-a-t ‘il de nouveaux arbitres dans cette promotion ?

« En futsal nous sommes 68 arbitres et 105 toutes disciplines confondues. Pour plus de la moitié de la promotion 2019, le

Terai MAKE, arbitre de futsal, beach soccer et foot à 11 ©KK/FTF

Festival des îles est la première compétition officielle dans laquelle ils arbitrent. »

Avec près de 400 matches à disputer toutes compétitions confondues les arbitres doivent forcément arbitrer plusieurs matches dans la journée…

« En moyenne un arbitre de futsal officie sur 3 matches par jour, tous dans la même salle. »

Les organismes sont mis à rude épreuve, est-ce que les arbitres tiennent le coup ?

« Dans l’ensemble ça va, la plupart des arbitres sont solides sur les plans physique et psychologique. Il y a eu 2 blessés depuis le début des compétitions de futsal dont un qui n’est plus en mesure d’officier. »

Quel est ton avis sur le niveau des arbitres des îles depuis le coup d’envoi du Festival des îles ?

« J’essaye d’être toujours positif avec les arbitres, j’échange beaucoup avec eux et leur donne de nombreux conseils depuis le premier jour de formation. Je constate que cela a porté ses fruits et aujourd’hui je pense que certains ont le niveau pour arbitrer en finale du Festival des îles, ce qui était un de mes principaux objectifs au départ de la formation. »

Est-ce qu’au travers du Festival des îles, certains ont pris goût à l’arbitrage ?

« Parmi la centaine d’arbitres qui ont participé à la formation et pris part aux compétitions du Festival des îles, trois sont vraiment intéressés par l’arbitrage et souhaitent s’impliquer d’avantage. Le premier est originaire de Raiatea, le second de Taha’a et le dernier de Hao. » 

Un dernier mot ?

« Je souhaite adresser un message à tous les supporters, les dirigeants et les joueurs : respectez les décisions des arbitres ! Si un arbitre siffle c’est qu’il a vu quelque chose. Après, tout le monde fait des erreurs sur le terrain, arbitres comme joueurs, et il faut l’accepter. Mauru’uru roa et vice le Festival des îles! »

Related posts

Comment