FTF.PF > Actualités > A la Une > Championnat OFC U-19 : La Nouvelle-Zélande règne sur l’Océanie

Championnat OFC U-19 : La Nouvelle-Zélande règne sur l’Océanie

Les All Whites célébrant leur titre. Photo: OFC / Shane Wenzlick / www.phototek.nz

Victorieuse de Tahiti sur le score d’un but à zéro en finale du Championnat U-19 de l’OFC, l’équipe de Nouvelle-Zélande remporte le titre de Champion d’Océanie des moins de 19 ans. Le match a tenu toutes ses promesses avec beaucoup d’intensité et de beaux mouvements collectifs de part et d’autre.

Les All Whites ont réalisé une haie d’honneur pour les Aito Taure’a ©KK/FTF

Les tahitiens effectuent un très bon début de match, ils campent dans le camp néo-zélandais et enchaînent de belles phases de possession. Les kiwis se montrent quant à eux dangereux sur contre-attaque grâce notamment à la vitesse de leur ailier Matthew CONROY.

Les néo-zélandais allument la première mèche du match à la 9èmeminute de jeu suite à une belle combinaison sur un coup franc côté droit. Max MATA remet au centre à ras de terre pour Dino BOTICA qui arrive lancé et frappe en force à ras de terre. Heureusement pour les rouges, Moana PITO est vigilant et se couche idéalement sur le ballon pour le capter

Max MATA manque d’ouvrir le score 5 minutes plus tard. Suite à une belle percée de Matthew CONROY côté gauche qui prend Samuel LIPARO de vitesse, le numéro 9 Kiwi hérite du ballon en retrait aux 6 mètres, il frappe mais son tir manque le cadre de Moana PITO.

Le milieu de terrain des Aito Taure’a MORGANT, BREMOND et TEHAU est bien en place dans l’axe du milieu de terrain ce qui force les Kiwis à passer par les côtés.

A la 24èmeminute de jeu, Roonui TEHAU tente une belle frappe à 25 mètres des buts néo-zélandais. Le capitaine tahitien reprend de volée une remise en retrait de Rainui NORDMAN, la frappe est belle mais le ballon manque le cadre de justesse.

Les occasions de buts vont se succéder de part et d’autre mais aucune équipe ne parviendra à ouvrir son compteur but la faute à des blocs équipes biens compacts qui ne laissent aucun ballon facile aux attaquants. A la mi-temps, les équipes regagnent les vestiaires avec un score de parité plutôt logique au vu de la physionomie de la première période.

Les Aito Taure’a attaquent le second acte avec envie et se montrent dangereux d’entrée avec une percée rageuse de Terai BREMOND sur l’aile gauche qui est stoppée de manière irrégulière par Jordan SPAIN, qui concède un coup franc à la limite de sa surface et écope d’un carton jaune au passage. Roonui TEHAU se charge de tirer le coup franc et envoie une magnifique frappe qui oblige Cameron BROWN à claquer le ballon en corner.

Les favoris du public vont malheureusement concéder l’ouverture du score à la 50èmeminute. L’intenable Matthew CONROY fait de nouveau parler sa vitesse côté droit, il s’infiltre dans la surface des rouges et remet en retrait au point de pénalty pour Trevor ZWETSLOOT qui s’est libéré du marquage des défenseurs pour marquer d’une frappe à ras de terre. Les tahitiens se sont fait surprendre par la vitesse de leurs adversaires sur ce but.

Portés par les encouragements du public polynésien, les rouges vont pousser pour tenter d’égaliser. Terai BREMOND et Roonui TEHAU font parler leur classe au milieu de terrain. Le capitaine et le milieu défensif du Touluse Football club sont les rampes de lancement de toutes les actions offensives des Aito Taure’a.

Les tahitiens ont également été dangereux sur les coups de pieds arrêtés très biens tirés par Mauri HEITAA mais malheureusement, ils ne parviendront pas à concrétiser leurs occasions.

La Nouvelle-Zélande s’adjuge le titre de champion au terme d’un match très intense. Cette finale s’est jouée sur des détails et il a fallu d’un léger relâchement de la défense des Aito Taure’a pour que les kiwis surprennent les tahitiens et ouvrent le score.

Auteurs d’un match plein,les protégés de Bruno TEHAAMOANA n’ont pas à rougir de leur prestation dans cette finale. En effet, devant une tribune centrale de Pater bien bondée, ils ont répondu présents et ont montré qu’eux aussi, voulaient aller chercher ce titre de champion d’Océanie.

Il est temps désormais de souffler pour les joueurs des Aito Taure’a qui réintègreront petit à petit leurs clubs respectifs et disputeront la Ligue 1 VINI la saison prochaine. Quant au sélectionneur et son staff, ils se réuniront très prochainement pour définir le programme de préparation du groupe pour le mondial en Pologne au mois de mai prochain.

Le vice-président délégué de la FTF, Marc PLOTON, heureux de remettre le trophée du meilleur gardien du tournoi à Moana PITO ©KK/FTF

Seule ombre au tableau, le carton rouge direct de Huri HAURAGI qui en est venu aux mains avec l’attaquant néo-zélandais Max MATA lui aussi sanctionné d’un rouge par M. Cela signifie qu’ils seront tous 2 suspendus pour les 2 prochains matches de leur équipe, soit les 2 premières rencontres de la phase de poules de la Coupe du monde U-20…

Les récompenses individuelles

Le capitaine de la Nouvelle-Zélande, Joe BELL, qui a été monstrueux lors de chacun des matches des All Whites, est logiquement désigné meilleur joueur du tournoi.

Avec 5 buts inscrits, son coéquipier et vice-capitaine, Max MATA, remporte le trophée du meilleur buteur.

Auteur d’un grand match ce soir, Moana PITO a reçu le trophée du meilleur gardien de but du tournoi, un prix qui satisfait le portier des Aito Taure’a et vient récompenser de longs mois d’efforts : « Ce trophée est important pour moi car cela vient récompenser des mois de travail. Je remercie notre coach des gardiens, François NEAGLE, qui nous a suivi et a été derrière nous depuis le début. »

Related posts

Comment