FTF.PF > Actualités > A la Une > Beach soccer – Intercontinental Cup 2018 : Courte défaite 6-7 contre la Russie

Beach soccer – Intercontinental Cup 2018 : Courte défaite 6-7 contre la Russie

Heimanu Taiarui a marqué le premier but tahitien

Les Tiki Toa ont joué leur premier match de poule contre la Russie ce mardi matin. Après avoir été menés 6-1 par l’ogre Russe, les Tiki Toa nouvelle formule ont pu recoller à 6-6 avant de s’incliner de justesse 7 à 6. Une défaite mais un début plutôt encourageant pour cette nouvelle équipe des Tiki Toa qui prépare la relève en vue de la prochaine Coupe du monde 2019 au Paraguay.

C’est dans le cadre de leur préparation pour la Coupe du monde de 2019 au Paraguay que la fédération tahitienne de football a pu envoyer les Tiki Toa à Dubaï pour participer à l’International Cup, une compétition relevée qui regroupe les meilleures équipes de chaque confédération. Huit équipes au total sont engagées. Après la Coupe du monde de beach soccer de la Fifa, c’est la plus grosse compétition du calendrier international.

Après une participation à quatre coupes du monde (2011, 2013, 2015 et 2017) avec une équipe quasiment inchangée, l’équipe des Tiki Toa se doit de préparer la relève. Le sélectionneur Naea Bennett, en collaboration avec Angelo Schirinzi et Teva Zaveroni, se sont attelés à cette tâche difficile. Différents joueurs ont passé plusieurs mois en Suisse dans cette optique.

Les Tiki Toa absents sont Raimoana Bennett, Angelo Tchen, Patrick Tepa (blessé) et Jonathan Torohia, indisponible pour raisons professionnelles. Jonathan Torohia est le gardien de but de Manu Ura, actuel leader du championnat de Ligue 1 en foot à 11. Il travaille pour la Mairie de Paea et a dû privilégier le foot à 11. Ce choix a permis de donner du temps de jeu à Franck Revel alias Béo, le gardien remplaçant qui a toujours été dans l’ombre de Jonathan.

Les joueurs entrants sont Tamatoa Tetauira, Heirauarii Salem, Gervais Chan Kat et le gardien Teva Durot. La grande nouveauté a été donc la position de gardien titulaire pour Franck Revel, qui n’a pas démérité lors de ce match au plus haut niveau du beach soccer mondial.

Les Tiki Toa “nouvelle formule”

Un match au sommet

On connaît le problème principal des Tiki Toa, réussir à faire des matchs internationaux malgré leur isolement. Leur dernière sortie date de la Coupe du monde de beachsoccer en 2017. Les autres grosses équipes des autres confédérations n’ont pas ce problème. C’est d’ailleurs la Russie qui va prendre le match à son compte dans le premier tiers-temps. Le gardien de but russe va marquer le premier but de la rencontre en tentant sa chance de loin dès la première minute.

Il faut ensuite attendre la 7’ pour que Béo se fasse surprendre par une contre-attaque Russe. Juste après, une tête piquée russe trouve le chemin du but : la Russie mène 3 buts à 0. Les Tiki Toa réagissent à la 8’ pour une magnifique combinaison conclue par un tir du droit rageur d’Heimanu Taiarui, ils réduisent le score à 3-1. Suite à un contre défavorable, les Russes inscriront un quatrième but avant la fin du premier tiers : 4-1.

Dans le deuxième tiers, à la 14’, le n°10 russe frappe de loin, de nouveau un rebond favorable permet aux Russes de marquer un cinquième but. 5-1. Après un superbe retourné acrobatique de Raimana Li Fung Kuee, repoussé in extremis par le gardien russe, c’est à nouveau la Russie qui trouve le chemin des filets grâce à un retourné acrobatique. Les Russes font preuve d’une efficacité redoutable mais ils ont aussi beaucoup de réussite. 6-1 pour la Russie.

Heiarii Tavanae réussit à réduire le score à 6-2 sur coup franc à la fin du deuxième tiers de 12 minutes. Le troisième tiers-temps sera plus favorable aux Tiki Toa. C’est encore Tavanae qui marque d’une volée du gauche dès le début du dernier tiers-temps : 6-3. A la 26’, Béo tente sa chance de loin, la frappe semble avoir été déviée par Heirauarii Salem qui marque ainsi son premier but. 6-4 pour la Russie.

Une bonne fin de rencontre

Les Tiki Toa font le jeu et semblent à l’aise face aux Russes. Béo tient la route et le jeune Salem se montre à la hauteur de l’enjeu. Opportuniste, Tearii Labaste conclut un centre-tir de Heimanu Taiarui par un but de la tête. 6-5 pour la Russie à la 29’. Le chrono tourne mais les Tiki Toa ne se précipitent pas, ils déroulent leur jeu et cela finit par payer. Ils récupèrent une touche grâce au pressing de Heimanu Taiarui et Raimana Li Fung Kuee trompe le gardien russe dans la foulée à la 33’, c’est l’égalisation. 6-6. Il reste 2’45 à jouer.

Malheureusement, sur une passe au gardien un peu courte d’Heiarii Tavanae, Béo se fait contrer et encaisse un but. La Russie reprend l’avantage 7 à 6. Les Tiki Toa continuent d’attaquer et Tavanae frappe sur la barre transversale. Malheureusement, le score en restera là. Les Tiki Toa s’inclinent sur le score de 7 à 6 mais ils auront réalisé un bon dernier tiers-temps après un début de match difficile.

Naea Bennett s’est montré rassuré, il avait des doutes par rapports aux nouveaux joueurs mais la rencontre face à la Russie aura été plus qu’honorable pour son équipe, compte tenu du très faible temps de jeu international des Tiki Toa dans les douze derniers mois. Ils seront opposés à l’Iran dans leur prochain match, une autre équipe très forte qu’ils avaient battus de justesse aux pénalties l’année dernière, lors de la demi-finale de la Coupe du monde. SB / FTF

 Naea Bennett a déclaré sur Tntv : « Cela a été difficile de faire comprendre à Angelo que l’objectif de ce tournoi c’était, pour nous, de donner la chance à ces jeunes qui se sont préparés en Europe avec nous l’été dernier. C’était l’occasion de voir ce qu’ils allaient donner en vrai, dans un match international contre une grosse équipe de Russie. Il a accepté mais cela a été difficile. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related posts

Comment