FTF.PF > Actualités > TOA AITO > Angelo TCHEN vit un rêve …

Angelo TCHEN vit un rêve …

 

Joueur emblématique des TOA AITO, Angélo Tchen vit aujourd’hui le rêve de tout footballeur amateur et compte bien porter les couleurs de notre Fenua au plus haut niveau.

 

En ce début de semaine, FTF.pf vous propose d’apprécier l’état d’esprit qui anime nos joueurs à la veille de ces échéances sportives exceptionnelles. Après Nicolas VALLAR, Angelo TCHEN a bien voulu nous faire part de ces impressions.

 

 

Interview TOA AITO :

 

Du 15 au 30 juin 2013, tu évolueras avec les TOA AITO (sélection A) certainement face à des joueurs tels XAVI, INIESTA, FABREGAS de l’équipe d’Espagne, PATO, ROBINHO du Brésil ou encore PIRLO de la sélection italienne. Que t’inspire cette future expérience ?

 

Cette future expérience ne m’inspire que du bonheur, rien que l’idée de les jouer me donne des frissons car ce sont des joueurs professionnels qui gagne des millions et qu’on voit évoluer à la télé dans de super championnat et à un niveau bien plus élevé que le notre.

 

La FTF mettra en place, à la demande de l’encadrement technique, une préparation de type professionnelle en finançant les congés sans solde des joueurs pendant près de 3 mois. Qu’en penses tu ?

 

Je pense que c’est une très bonne chose en raison de l’ampleur de ce tournoi car la FTF pense à renforcer l’image du football tahitien pour sa première participation et c’est légitime. Cependant nous n’avons acune garantie concernant la décision finale de l’employeur, mais on continue à y croire.

 

A ton âge et avec une telle expérience à vivre, peut on rêver d’autre chose quand on est un joueur amateur d’un petit pays insulaire comme la Polynésie française ?

 

Aujourd’hui j’ai 30 ans et vivre cette expérience c’est énorme ! Je ne pense pas pourvoir la revivre car j’ai bien conscience que ce n’est pas donné à tout le monde de participer à une telle compétition.

On a le droit de rêvé certes, mais la réalité est toute autre et je pense qu’il faut vivre nos rêves à travers nos jeunes qui vont participer à cette magnifique aventures et les pousser au maximum afin qu’ils puissent intégrer le monde du football professionnel, j’espère qu’ils prendront conscience de l’opportunité qui s’offre à eux.     

 

Selon toi, quelles sont les forces sur lesquelles reposent les prestations de notre sélection pour faire bonne figure face à des monstres comme le Brésil, l’Espagne, le Japon… ?

 

–        l’esprit d’équipe

–        La gnac et la fierté tahitienne

–        L’acharnement

 

Et les faiblesses ?

 

–        L’immaturité

–        Le mental

–        Et le manque d’expérience

 

Vous jouerez dans des stades plein à craquer avec plus de 40.000 spectateurs / match, lesquels seront d’ailleurs retransmis en direct dans plus de 199 pays. Comment imagines tu l’ambiance ?

 

Je n’arrive toujours pas à y croire !!! Je veux et je vais le vivre si j’ai ma place en sélection.

Une ambiance de folie nous attend surtout pour une première participation. Nous allons vivre cette expérience pleinement c’est garantie !

 

Tahiti Nui sera le petit poucet de la compétition. Quel est l’objectif sportif raisonnable que nous devons nous fixer ?

 

Il est important de ne pas oublier que nous seront le petit poucet de la compétition,  mais je pense que l’objectif sportif et raisonnable que nous devons nous fixer est de représenter le football Tahitien dignement pour montrer au monde de quoi sont capables les petits pays insulaires de notre confédération.

 

Avant le Brésil 2013, l’issue des 6 prochains matchs internationaux permettra de qualifier le vainqueur pour la Coupe du Monde Brésil 2014. Les 2 premiers matchs sont programmés les 7 et 11 septembre prochains, respectivement aux Iles Salomon et à Tahiti face à la Nouvelle Calédonie.

Etes vous prêts pour réussir cette nouvelle aventure ?

 

En tant que compétiteur je dirais “OUI”. On ne vie qu’une fois alors autant vivre sa passion à fond et sans regrets.

Maintenant ce n’est pas rose tous les jours au niveau de la préparation  pour certains comme pour d’autres car cela demande beaucoup de concessions et des sacrifices autant sur le plan professionnel que familiale.

 

Les conditions sont elles réunies pour réussir un nouvel exploit des TOA AITO qui nous enverrait à nouveau au Brésil en 2014 ?

 

Je dirais “non” pour les conditions mais “oui” pour l’exploit. Maintenant à nous de faire en sorte d’y arriver.

 

  

Related posts

Comment