FTF.PF > Actualités > A la Une > A la rencontre du Ministre des Sports

A la rencontre du Ministre des Sports

imgres

Un RDV de travail chaleureux et fructueux

 

Le jeudi 7 mars dernier, une délégation de la FTF emmenée par T. ARIIOTIMA et R. TEMARII, respectivement Président et Directeur général, s’est rendue au Ministère de l’éducation et de la Jeunesse et des Sports (MEE) pour y rencontrer le Ministre, M. LEBOUCHER.

Accueillis à 14.00 par son conseiller en charge de la jeunesse, M. S. PAUWELS, la réunion a duré une heure, dans une ambiance chaleureuse. Une heure au cours de laquelle 3 dossiers importants définis ci après, ont été abordés :

  1. La réintroduction du Futsal à l’école primaire
  2. La signature de la 1ère Convention d’Objectifs Pluriannuelle (2015 – 2019)
  3. L’organisation du Festival des îles 2014

 

FTF et Ministère des Sports, de multiples points de convergence

1 – Futsal à l’école primaire (cycle 3) et dans les quartiers

Sur le 1er chantier, les deux parties ont clairement situé le sport comme formidable outil d’éducation et de socialisation des jeunes. Dès lors, le retour du programme Just Play dans les écoles à la prochaine rentrée des classes (août 2014) s’est imposé tout naturellement.

Un enseignant désigné collégialement (Jacob TUTAVAE) portera le projet dont la mise en œuvre s’inscrira tant dans le temps scolaire et que dans le cadre des activités périscolaires et extrascolaires au bénéficie de près de 7000 enfants âgés de 6 à 12 ans.

A titre indicatif, ce programme mis en place entre 2007 et 2011 fut annulé par le Ministre de l’Education T. NENA dont on connaît l’allergie aux programmes FTF, sans aucune motivation alors que Just Play fut plébiscité par le corps enseignant et les 5800 élèves touchés.

 

 2 – Signature de la convention d’objectifs MEE – FTF : 2015 – 2019

 

Dispositif innovant à Tahiti mais appliqué depuis plusieurs années par la FTF dans le cadre de ses relations bilatérales avec la FFF, la convention d’objectifs pluriannuelle proposé au Ministre par la FTF est une démarche qui rejoint les orientations stratégiques du Ministère en terme de bonne gouvernance.

Elle déclinera à la fois les thématiques liées à la dimension sociétale du sport en général et du football en particulier, les objectifs quantitatifs et qualitatifs à atteindre ainsi que la nécessaire évaluation annuelle pour mesurer l’efficacité du dispositif et le bon usage des fonds publics. La FTF propose la signature du document le 8 novembre 2014.

Ce partenariat avec la puissance publique figurera parmi les principaux leviers nécessaires à la réalisation du 3ème plan quinquennal de la FTF intitulé Vision 2020 et applicable de janvier 2015 à décembre 2019.

3 – Festival des îles 2014

 

Avec HAWAÏKI NUI VAA, la grande course de pirogue, le Festival des îles est le 2ème grand événement sportif dédiée aux athlètes des archipels éloignés et organisé chaque année.

Avec près de 1168 participants dont 650 résident aux Marquises, aux Australes, aux Tuamotu, aux ISLV et à Moorea, l’édition 2014 du Festival des îles situe dorénavant cet événement comme la plus importante manifestation sportive inter îles du Fenua.

Evènement budgétisé à près de 43 millions XPF, tant en charges qu’en produits, la contribution du Pays sollicitée par la FTF représente 9,3% du coût de l’opération, soit 4 millions XPF bien loin des 60 millions XPF de participation du Pays nécessaires à l’organisation chaque année de la compétition de VAA susvisée.

Sur ce dossier, le Ministre a également manifesté un fort intérêt à soutenir les populations des îles éloignées en indiquant son accord à une participation du Pays dans l’organisation du Festival des îles mais dont les modalités seront à définir dans les jours prochains.

 

Une future collaboration FTF – MEE au service du Pays

 

A 15.00, les parties conviennent de se quitter pour se retrouver ultérieurement et avancer notamment dans l’élaboration et la rédaction de la convention d’objectifs pluriannuelle (2015 – 2019) qui liera la FTF et le Pays dans la mise en œuvre des politiques publiques notamment en matière de bonne gouvernance, d’éducation, de santé et de cohésion sociale.

De telle collaboration s’impose aujourd’hui dans le Pays compte tenu notamment de :

 

  • Délinquance en constante progression
    • + 8,9% d’atteintes volontaires à l’intégrité physique entre 2012 et 2013
  • Poids sur le coût de la santé des pathologies liées à l’obésité
    • 40% des enfants scolarisés au primaire considérés comme obèses
    • 40% de la population considérés comme obèse contre 17% en métropole
  • Situation de l’emploi en PF
    • les jeunes de 18 – 24 ans, principales victimes du chômage

 

 

Related posts

Comment