FTF.PF > Actualités > A la Une > Tournoi OFC U-20: Les Aito Taure’a opposés aux Kiwis

Tournoi OFC U-20: Les Aito Taure’a opposés aux Kiwis

IMG_0308Après avoir été accrochés par les salomonais vendredi dernier (2-2) pour leur entrée en compétition, les Aito Taure’a disputent ce soir à 18h leur deuxième match de poule face au favori du tournoi: la Nouvelle-Zélande.

Tahiti outsider

Le match s’annonce compliqué donc pour les tahitiens mais, contrairement au premier match où, ils étaient favoris et avaient donc la pression, ils feront cette fois-ci office d’outsider. On peut donc s’attendre à ce que l’équipe joue plus libérée ce soir et obtiennent un résultat positif face aux kiwis.

En effet, on se souvient que l’an dernier, les Tama Ura avaient fait jeu égal avec cette équipe néo-zélandaise en finale du tournoi U-17 de l’OFC à Pago-Pago. Les tahitiens ne s’étaient inclinés que lors de la séance des tirs au but, touchant de près leur rêve de qualification pour la Coupe du Monde de la FIFA.

Nul doute donc que les IMG_0320Aito Taure’a, dont près des deux tiers de l’équipe faisaient partie de la sélection U-17, ont une revanche à prendre face aux joueurs kiwis.

Eviter la défaite

Si une défaite ne l’éliminerait pas de la compétition, l’équipe tahitienne devra tenter de faire un résultat ce soir face à la Nouvelle-Zélande pour conserver ses chances de qualifications pour les demi finales. Effectivement, les salomonais  ayant battu les Iles Cook sur le score de 3-0, ils prennent désormais la tête de la poule B devant la Nouvelle-Zélande avec 4 points. IMG_0258

Ainsi,  en cas de défaite tahitienne ce soir, et si l’on suppose que les rouges et blancs remporteront leur dernier match face au petit poucet de la compétition, la qualification se jouera sans doute au goal average et chaque but marqué ou encaissé pourra valoir de l’or.

Il faut donc gagner ce soir pour éviter les calculs et les maux de tête. Pour cela, les tahitiens pourront compter sur le soutien de nombreux supporters présents dans le stade avec des drapeaux polynésiens.

Related posts

Comment