FTF.PF > Actualités > Non classé > TEHAU, une affaire de famille

TEHAU, une affaire de famille


“Quand on s’affronte en club, j’ai encore plus envie de gagner. En football, ce qui compte, ce n’est pas la famille mais l’équipe pour laquelle on joue. Quand je joue contre mon frère, c’est pour gagner.”

 

Ces mots sont ceux d’Alvin Tehau, 23 ans, l’un des quatre membres d’une même famille qui empile les buts pour Tahiti en Coupe des Nations de l’OFC 2012, dont ils viennent d’atteindre les demi-finales. Plus jeunes, les quatre frères ont choisi le football plutôt que le taekwondo à cause de leur proximité avec l’AS Tefana, le club de sport le plus proche de leur domicile et leur école.

 

À mesure qu’ils gravissaient les échelons, leurs voies se sont séparées. Ainsi, Lorenzo et Alvin sont deux piliers de l’AS Tefana en division fédérale, tandis que Jonathan évolue à Tamarii Faaa et Teaonui à l’AS Venus. Tous les quatre ont également l’honneur de porter le maillot rouge de la sélection tahitienne.

 

“Je suis très fier de jouer en équipe nationale avec ma famille”, s’enthousiasme Alvin. “Nous formons une unité au sein de l’équipe et je crois que c’est bénéfique pour tout le monde.”

 

Teaonui, surnommé Filou par ses cousins, a reçu un traitement de faveur de la part des défenseurs du Vanuatu, sans que la famille ne lui vienne en aide au grand complet pour autant. “Je me prenais des coups de la part de nos adversaires et quand je me suis retourné, je n’ai vu qu’Alvin venir vers moi ! Les deux autres n’ont pas bougé !”, s’exclame-t-il en riant.

 

Lorenzo se montre plus pragmatique : “On est toujours là pour la famille, mais on ne va pas réagir de manière négative, l’arbitre est là pour s’occuper de ça. Je suis content de jouer avec eux, il nous a fallu longtemps pour être réunis dans une même équipe.”

 

Le petit cousin qui impressionne aussi les querelles familiales restent-elles au vestiaire : “Quand on se dispute, on laisse le football en dehors de ça”, explique Jonathan. “Ce qui se passe dans la vie de tous les jours n’a pas à s’immiscer dans le football.” Tahiti est la sensation de cette Coupe des Nations de l’OFC : trois victoires en trois matches et une qualification pour les demi-finales.

 

Plus encore que la performance de l’équipe, c’est celle des Tehau qui saute aux yeux. Les quatre garçons ont marqué neuf des dix buts des leurs face aux Samoa (10:1). Jonathan, le frère ainé de 24 ans, s’est fendu d’un doublé tandis que les jumeaux Lorenzo et Alvin ont respectivement inscrit un quadruplé et un doublé. Teaonui, leur cousin de 19 ans, s’est lui contenté d’une réalisation.

 

Lorsqu’on leur demande lequel est le meilleur, c’est néanmoins vers ce dernier que se tournent les regards de Lorenzo et Alvin. “Il n’a que 19 ans, il est jeune et a un grand avenir devant lui”, affirme le second. “J’aimerais être semi-professionnel en Australie ou aux États-Unis, mais je crois qu’à 23 ans, il est un peu tard pour devenir pro.”

 

Jonathan et Teaonui, en revanche, sont d’un avis différent et voient en Alvin le meilleur espoir de la famille. En attendant, ils défendent ensemble les couleurs de Tahiti, pour le plus grand plaisir de la maman des trois frères. “Notre mère est vraiment heureuse de nous voir jouer ensemble”, confirme Alvin. Chacun son modèle

 

Ce dernier a disputé la Coupe du Monde U-20 de la FIFA en Égypte en compagnie de Lorenzo et Teaonui. Leur campagne y a été pour le moins laborieuse, mais Alvin pense en être ressorti grandi. “Avant, on ne situait pas notre niveau. Puis on a joué contre des stars et on a pu se rendre compte de la différence”, se souvient-il. “Mais on a beaucoup appris. C’était une belle expérience. Je crois qu’on est revenus plus forts, en tant que joueurs et en tant qu’hommes.”

 

Les jumeaux ont de nouveau inscrit leur nom au tableau d’affichage lors de la victoire 4:3 face à la Nouvelle-Calédonie. Tahiti a ensuite achevé la phase de groupes en passant quatre nouveaux buts au Vanuatu (4:1), grâce notamment à des réalisations de Jonathan, Alvin et Teaonui. Les quatre Tehau sont tous grands, costauds et rapides mais pourtant, ils puisent tous leur inspiration de personnalités différentes. Alvin préfère Lionel Messi, Jonathan est fan de Zinedine Zidane, Lorenzo opte pour le duo Xavi-Iniesta et Teaonui, le plaisantin de la famille, indique que son modèle est le kiné de la sélection tahitienne ! “Messi est le meilleur joueur du monde, même si Barcelone n’a pas gagné le championnat”, appuie Alvin.

 

Chez elle, la petite bande admire unanimement Naea Bennett, ancien milieu de l’AS Pirae et de Tahiti. La conversation prend cependant un tour plus sérieux lorsque l’on évoque leurs rêves de gloire continentale. “Nous sommes heureux de ce que nous avons accompli, mais nous sommes en demi-finale et le tournoi commence réellement maintenant”, prévient Alvin.

 

Teaonui rappelle lui que l’objectif principal était la qualification pour le troisième tour des qualifications de la zone Océanie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. “Nous sommes là où nous voulions être. Maintenant, tout le reste, c’est du bonus.”

 

Related posts

Leave a comment

Comment