FTF.PF > Actualités > TOA AITO > La Nouvelle Zélande tient la distance !

La Nouvelle Zélande tient la distance !

Eliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA Brésil 2014, zone Océanie – Phase 3

La Nouvelle Calédonie reste à distance de la Nouvelle Zélande

 

 

 

La 4e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde zone Océanie a vu les victoires de la Nouvelle Zélande sur Tahiti et de la Nouvelle Calédonie sur les Iles Salomon.

 

La Nouvelle Zélande accueillait Tahiti en match retour de ces éliminatoires au Stade AMI de Christchurch. Devant plus de 10 000 personnes, les All Whites n’ont pas attendu longtemps pour réchauffer leurs supporters puisqu’il aura fallu patienter seulement deux minutes pour voir l’ouverture du score de Michael McGlinchey sur une frappe aux abords de la surface après un ballon mal renvoyé par la défense tahitienne.

 

Les locaux dominent la première mi-temps et se créent quelques occasions par McGlinchey (19e, 35e), Ivan Vicelich (45+1e) et Ryan Nelsen (21e) qui aurait pu signer son premier match international dans sa ville natale de la plus belle des façons. Ces occasions auraient pu faire mouche mais le gardien tahitien Mikael Roche reste vigilant.

 

Au début de la seconde période, les néo-zélandais repartent sur le même rythme que la première mi-temps. Les All Whites se créent les situations les plus dangereuses mais Mikael Roche est dans un grand soir et entretient l’espoir dans le camp tahitien.

 

Les néo-zélandais ont tenu en haleine leurs supporters jusqu’à la fin puisqu’ils viennent ajouter deux buts en toute fin de match, à la 89e minute tout d’abord par Chris Killen et dans les arrêts de jeu par Michael McGlinchey (90+4e) qui réalise un doublé.

 

“Il ouvre la marque sur un joli but et il vient clôturer le score d’une belle frappe. Il a fait un très bon match, très complet. Il s’améliore de match en match ce qui est encourageant pour la suite” analyse l’entraîneur néo-zélandais Ricki Herbert sur la performance de Michael McGlinchey.

 

“Nous finissons le match très fort en marquant ces deux buts à la fin. Nous marquons à trois reprises sans avoir encaissé de buts, ce qui reste une aspect positif. Maintenant nous regardons vers notre prochain match contre la Nouvelle Calédonie, qui je pense, sera un match intéressant” souligne Ricki Herbert.

 

Côté tahitien, la victoire tant attendu n’est pas venue. Les tahitiens repartent de Nouvelle Zélande sans avoir ouvert leur compteur but. Les tahitiens, par l’intermédiaire de leur gardien, ont entretenu l’espoir d’un retour au score mais ils ont finalement craqué en fin de match en encaissant ces deux buts dans les dernières minutes.

 

“La Nouvelle Zélande a dominé cette rencontre. Le fait qu’ils aient ouvert le score rapidement nous a rendu les choses plus compliquées car nous étions venus ici pour réaliser une performance. La présence de joueurs clés comme Ryan Nelsen est un élément important dans cette équipe. Je pense que mon équipe a fait un bon match mais la Nouvelle Zélande a fait preuve d’efficacité et mérite sa victoire” constate l’entraîneur tahitien Eddy Etaeta.

 

Malgré la densité physique de la rencontre, l’arbitre salomonais Gerald Oiaka ne sortira son carton jaune qu’à trois reprises pour le capitaine tahitien Nicolas Vallar (24e) et les néo-zélandais Chris Killen (54’) et Ben Sigmund (84e).

 

Il ne fallait pas arriver en retard non plus pour le match entre la Nouvelle Calédonie et les Iles Salomon. Il n’aura fallu que quatre minutes pour les calédoniens n’ouvrent le score par le biais de leur buteur Georges Gope-Fenepej qui vient placer sa tête sur un centre de Bertrand Kai.

 

A défaut de la Nouvelle Zélande, les calédoniens enchaînent et doublent la mise par Roy Kayara à la 9e minute. Les Cagous continuent de pousser et se créent d’autres occasions par Bertrand Kai (13e, 17e), Olivier Dokunengo (16e) et Roy Kayara (29e).

 

La domination Cagou finit par porter ses fruits lorsque Iamel Kabeu vient marquer le troisième but à la demi heure de jeu. Le lavallois César Lolohea alourdit la marque à la 43e minute pour terminer la première mi-temps sur le score de 4-0 pour la Nouvelle Calédonie.

 

Les salomonais ne se sont créés que trop peu d’occasions pour venir inquiéter les calédoniens. L’attaquant et joueur des Wellington Phoenix Benjamin Totori n’a rien pu faire pour inverser la tendance.

 

Au contraire, ce sont les calédoniens qui vont conclure ce match par l’intermédiaire César Lolohea qui vient marquer un doublé en fin de match (89e).

 

“C’est un résultat très décevant. Après notre défaite à Honiara, nous espérions repartir avec une meilleur résultat. La Nouvelle Calédonie a bien joué et était en pleine confiance après sa large victoire lors du dernier match. Notre première mi-temps est désastreuse et nous n’avons pas du tout respecté notre plan de jeu. Notre deuxième mi-temps était mieux mais il aurait fallu jouer comme cela dès le début du match” constate le capitaine des Iles Salomon Henry Fa’arodo.

 

“Nous sommes ravis de cette performance. La difficulté à ce niveau est de rester concentrer et nous avons réussi à l’être durant tout le match. Il était important de marquer le plus de buts possible car le goal average peut avoir son importance à la fin. Il sera difficile d’aller gagné en Nouvelle Zélande, mais pourquoi pas ! La Nouvelle Zelande est une équipe très forte mais nous possédons aussi nos qualités que nous essaierons de mettre en avant lors de ce match” analyse l’entraîneur calédonien Alain Moizan.

 

La 5e journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde de la FIFA Brésil 2014 zone Océanie aura lieu le 22 mars où la Nouvelle Zélande accueillera la Nouvelle Calédonie et les Iles Salomon se déplaceront à Tahiti.

 

Related posts

Comment