FTF.PF > Actualités > A la Une > Football – Ligue des champions OFC : « Gagner à domicile pour continuer à rêver »

Football – Ligue des champions OFC : « Gagner à domicile pour continuer à rêver »

le jeune Diego, fils d'Efrain, fait également partie de l'effectif

L’as Central a participé du 10 au 16 février aux phases qualificatives de la Ligue des champions OFC. Premier de son groupe B, Central aura le privilège de jouer le 7 avril son quart de finale à domicile, à Tahiti. En infériorité numérique toute la deuxième mi-temps, Central a perdu 2-1 samedi en championnat contre Vénus, actuel leader du championnat, mais le coach Efrain Araneda reste confiant.

 Parole à Efrain Araneda, coach de Central :

Un mot sur votre dernier match contre Vénus ?

« On a fait une bonne première mi-temps mais ils ont été plus efficaces que nous. Ils marquent par deux fois, sur des centres. Filou, il marque, on sait que c’est un buteur. On essaye de se révolter en deuxième mi-temps mais on prend un rouge en début de deuxième mi-temps, on essaye de changer de système, on essaye de pousser, on arrive à marquer mais cela n’a pas suffi. On a tout donné, cela a été difficile de jouer à 10 toute la seconde mi-temps. Le match se gagne avec des buts donc voilà, Vénus mérite sa victoire. » 

La Ligue des champions OFC ?

« C’est une grosse satisfaction pour le club. On représentait la Polynésie donc on a essayé de tout donner. Cela a bien marché. La semaine de préparation que l’on a fait là-bas a porté ses fruits. C’est bien d’avoir les garçons tous les jours. On peut travailler plus tranquillement. Je suis super content mais il faut se remettre dans le championnat pour bien préparer les quarts de finale qu’on va jouer ici à Tahiti. On a tous envie de continuer l’aventure. »

C’était votre deuxième participation à la Ligue des champions OFC ?

« Les garçons ont vécu différemment leur deuxième Ligue des champions OFC. La première, à Nouméa, pour certains c’était la première fois qu’ils prenaient l’avion. Cette fois-ci, j’ai senti les garçons plus en confiance. Il y avait moins de nervosité, ils étaient mieux dans leur peau, du coup cela a payé. On a pu se qualifier pour jouer les quarts de finale ici à Tahiti. Je pense que cela nous donne un petit avantage mais il va falloir bien se préparer. »

Efrain Araneda, coach de Central

Quelques mots sur les trois matchs ?

« Le premier match était super important contre l’équipe salomonaise, c’était le match à gagner et c’est ce que l’on a fait. On a pu battre également l’équipe « faible » du groupe. Malgré tout, avec six points, on aurait pu être éliminés. C’était un groupe compliqué parce que Lautoka perd son deuxième match contre l’équipe des Salomon, cela a tout chamboulé. Donc au final, on était obligé de faire un nul ou une victoire pour se qualifier, ce que l’on a pu faire. On a pu terminer en beauté cette première phase. »

Une belle expérience pour les joueurs ?

« Quand tu passes de bons moments comme ça, que tu te vois tous les jours pour manger matin, midi et soir, tu t’entraines…Je pense qu’il y a des liens qui se créent entre les joueurs et ça c’est satisfaisant. Ici, on ne s’entraine que le soir. On a pas le temps de se connaître vraiment. Cela nous a permis de souder le groupe. Aujourd’hui, c’est difficile par rapport à la défaite mais il faut continuer, il ne faut pas lâcher. »

Un dernier mot, un remerciement ?

« Ce serait super si toutes les équipes et les amateurs de football pouvaient soutenir Central lors de son quart de finale de Ligue des champions OFC, ce serait une manière de soutenir la Polynésie aussi. On ne joue pas que pour nous. Si on continuait d’avancer, on pourrait faire parler de nous à l’extérieur de nos frontières. On va jouer match par match en commençant par ce quart de finale. On va essayer de passer pour voir comment se présentera la compétition. Il faut gagner à domicile pour continuer à rêver. » Propos recueillis par SB / FTF

 

 

Related posts

Comment