FTF.PF > Actualités > A la Une > Football – Football à l’école : Plus de 800 participants pour la journée finale

Football – Football à l’école : Plus de 800 participants pour la journée finale

Une belle journée de football et de convivialité

La journée finale du programme « Foot à l’école » a eu lieu ce mercredi 22 mai à Pirae et Paea. Pas moins de 800 élèves y ont participé. Ce programme, initié au niveau national par la fédération française de football (FFF), a été proposé en Polynésie grâce à une collaboration entre la fédération tahitienne de football (FTF), la direction de l’éducation et des enseignements (DGEE) et l’union pour le sport scolaire en Polynésie (USSP).

 Après l’Eimeo Race, proposée par l’USSP en fin de semaine dernière, les élèves Polynésiens ont pu s’adonner cette fois-ci à la pratique du football ce mercredi 22 mai au centre technique de la FTF et au stade de Paea. Cette journée sportive et conviviale était le point final, pour cette année scolaire 2018-2019, du programme « Foot à l’école ». 

Ce programme, initié au niveau national par la fédération française de football (FFF), a été proposé en Polynésie grâce à une collaboration entre la fédération tahitienne de football (FTF), la direction de l’éducation et des enseignements (DGEE) et l’union pour le sport scolaire en Polynésie (USSP).

Pas moins de 800 élèves y ont participé, avec autant de filles que de garçons. 28 établissements scolaires étaient concernés. Au programme, des matchs mais aussi de la pédagogie autour du ballon rond. « L’aspect pédagogique de ce programme national a été pensé en amont à l’occasion d’un séminaire qui s’est déroulé à Clairefontaine, en métropole. » nous a précisé Stéphanie Sanquer de la DGEE. Le cadre technique de la FTF Vincent Simon est le porteur de ce projet. SB/FTF

Patrice Flaccadori, directeur technique à la fédération tahitienne de football

Patrice Flaccadori, directeur technique à la fédération tahitienne de football :

 Quelques mots sur ce programme ?

« Tout au long de la saison, nous sommes intervenus sur différentes écoles lors de programmes de cinq semaines avec des séances proposées par des éducateurs accompagnant des professeurs des écoles. En plus de la partie sportive, un volet pédagogique a été mis en place. 800 enfants environ sont réunis sur deux endroits différents. L’idée de ce programme vise à faire en sorte que le football puisse avoir un impact au niveau scolaire en créant une relation entre la fédération, les clubs et le monde scolaire. »

Le football c’est du sport mais aussi des valeurs ?

« Tout à fait. Dans ce programme, on suit le fil rouge donné par la fédération française de football. On a des mots clés qui sont le plaisir, la responsabilité, la tolérance, la solidarité et l’engagement. Tout ce que l’on fait, il y a une déclinaison pédagogique derrière liée au savoir-faire, au savoir-être et au savoir. Il y a bien évidemment un aspect ludique. Il s’agit avant tout de se rencontrer. On veut que les enfants s’amusent. On leur propose soit une rencontre, soit un jeu que l’on met en place. »

Certains peuvent se diriger vers les clubs ?

 « Notre mission est de développer l’activité sportive car on a des soucis de santé ici en Polynésie. On vient en support de l’éducation pour mettre en place des contenus spécifiques football. Il y a bien sûr un lien avec les clubs de football pour pouvoir les alimenter. Depuis deux ans, ce programme a été mis en place sur Tahiti et Moorea. A partir de l’année prochaine, on va œuvrer sur toute la Polynésie avec l’accord et le soutient de l’éducation nationale, de l’USEP et de l’USSP. On travaille avec toutes ces entités. » Propos recueillis par SB

Les filles étaient autant concernées que les garçons

Related posts

Comment