FTF.PF > Actualités > A la Une > Faa’a vibré avec la Quinzaine du Foot

Faa’a vibré avec la Quinzaine du Foot

Depuis trois ans la FTF, avec la FFF, organise la « Quinzaine du football », un évènement qui réunit au moins 380 élèves des écoles primaires de Faa’a et les élèves de l’Option Football du Collège Henri Hiro de la même commune.

Ce Mardi tous ces élèves se sont retrouvés au stade Louis Ganivet pour le Festifoot – une matinée d’activités liées au football, sans oublier les actions caritatives et solidaire avec l’association Hotuarea Nui.

Sylvia Paare, enseignante de l’école de Saint Hilaire, était présente avec les cinq classes de CM2.

« Les activités de la journée Festifoot de la Quinzaine du football sont organisées par les élèves de l’option foot du Collège Henri Hiro assistés par leur professeur de sport.

« C’est l’opportunité pour tous les élèves de Faa’a de lancer des activités avec les éducateurs de la commune.

« Déjà Saint Hilaire c’est une école très sportive donc pour nous c’est sûr que les élèves ils adorent. Pour nous c’est une bonne chose. »

Sylvia a dit que le Festifoot n’est pas qu’une bonne chose pour les élèves du primaire, mais pour les lycéens qui s’occupent d’eux aussi.

Les élèves de l’option Football seront les jeunes officiels et organisateurs du Festifoot qui fait partie de la validation de leur formation annuelle, et ils sont soutenus par les éducateurs de l’AS Tefana.

« C’est leur donner l’opportunité de gérer les groups d’enfants de 9, 10, 11 ans, et de mettre en pratique ce qu’ils ont appris dans la section foot du Collège Henri Hiro. Ces élèves sont seuls sur les terrains, il faut apprendre à gérer. »

« Les enfants, tout ce qu’ils veulent c’est jouer mais pas dans l’esprit de gagner plus dans l’esprit festif, » Sylvia conclu.

Au même temps que les activités sur le terrain, les étudiants de la section Bac Pro Service Proximité Vie Locale du lycée de LP Faa’a ont animé des ateliers de sensibilisation sur le thème de la santé, de la bienveillance et de la solidarité entre camarades et voisins.

Chaque élève essaie de ramener un vêtement ou une denrée alimentaire, non périssable, qui seront récupérés et redistribués par l’association Hotuarea Nui aux familles les plus démunies de Faa’a.

Naumi Tapi est une salariée au sein de l’association Hotuarea Nui, elle s’occupé d’action caritatives sur site le mardi, et trouve le Festifoot et les actions menées très bénéfiques pour la communauté.

« Le but c’était de faire participer les enfants au Festifoot. C’était le premier objectif. Et ensuite, de les sensibiliser les enfants à une action de solidarité. Alors, quand ils viennent, ils apportent un paquet de pâte, du riz, ce qu’ils veulent, pour nos familles. »

« Ensuite, nous avons préparé des ateliers de prévention et des ateliers de jeux pour que la journée soit aussi festive. On travaille en partenariat, ces élèves sont venus chez moi en stage pendant un mois et cela rentre dans le cadre des activités avec les enfants. »

« C’est un moment du partage, de bonheur avec ces enfants, et cela valorise notre jeunesse. »

Related posts

Comment