FTF.PF > Actualités > A la Une > Championnat OFC U-16 : La marche était trop haute pour les Tama Ura

Championnat OFC U-16 : La marche était trop haute pour les Tama Ura

OFC U-16 Championship 2018, Semi Final 2, Tahiti v New Zealand, Lawson Tama Stadium, Honiara, Solomon Islands, Wednesday 19th September 2018. Photo: Shane Wenzlick / www.phototek.nz – à Lawson Tama Stadium.

Les Tama Ura se sont inclinés 4 buts à 1 face à la Nouvelle-Zélande dans la deuxième demi-finale du Championnat U-16 de l’OFC et manquent par la même occasion la qualification pour le Mondial U-17 de la FIFA, Pérou 2019. La Nouvelle-Zélande et le pays hôte du tournoi, les Iles Salomon, seront les représentants de la Confédération Océanienne de Football à la Coupe du monde.

Comme face à Samoa, les joueurs de Hermann AURENTZ se sont fait surprendre d’entrée de match concédant l’ouverture du score dès la 2ème minute de jeu. Henry HAMILTON joue rapidement un coup franc obtenu le long de la ligne de touche sur le côté gauche, il transmet à Ryan VERNEY qui est face au but et voit l’appel de Oskar VAN HATTUM dans le dos de la défense des Tama Ura. D’un subtil extérieur du pied droit le milieu de terrain kiwi lance parfaitement son coéquipier qui élimine Josselin CAPEL et marque dans le but vide. (TAH 0-1 NZL)

Les tahitiens protestent contre l’arbitre car celui-ci avait indiqué un coup franc en leur faveur lorsqu’il a sifflé la faute et c’est sans doute ce qui a fait qu’ils ont été surpris par leurs adversaires sur le coup franc rapidement joué.

La première occasion de but et frappe cadrée tahitienne interviendra à la 8ème minute de jeu sur un coup franc depuis les 30 mètres, très bien tiré par Tehauarii HOLOZET, le capitaine de l’équipe, mais le portier kiwi était bien placé et parvient à capter le ballon.

Les Tama Ura, qui jouaient en blanc aujourd’hui, vont de nouveau craquer 5 minutes plus tard lorsque Matt GARBET accélère sur le côté droit, s’infiltre dans la surface de réparation tahitienne, élimine Keanu VERNAUDON et centre fort à ras de terre pour Henry HAMILTON, oublié par Matatini VERNAUDON au second poteau, qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. (TAH 1-4 NZL).

Les néo-zélandais assomment les Tama Ura en transformant leurs 2 premières occasions du match. La réussite des joueurs de Jose Figueira se manifestera de nouveau à la 24ème minute de jeu lorsque Henry HAMILTON inscrit le 3ème but des noirs. Josselin CAPEL réalise une parade décisive face à Matt GARBET qui avait repris un centre en retrait de Oskar VAN HATTUM mais le ballon revient dans les pieds de ce dernier qui remet pour HAMILTON seul devant le portier tahitien qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. (TAH 0-3 NZL)

Hermann AURENTZ effectue un changement tactique à la demi-heure de jeu et choisit de faire rentrer Ariiura LABASTE à la place de Heihau HANERE. Avec ce changement, le sélectionneur tahitien souhaite apporter plus de poids à l’attaque des Tama Ura. A défaut de se créer des situations offensives, l’entrée de LABASTE a toutefois permis au bloc tahitien de remonter d’un cran.

Josselin CAPEL réalisera une nouvelle parade décisive dans le temps additionnel de la première mi-temps face à Henry HAMILTON seul au second poteau côté gauche. Le gardien des Tama Ura sort la frappe à bout portant de l’attaquant Kiwi du bout du pied et permet à son équipe d’éviter un 4ème but tout fait.

A la reprise, Manatini SIENNE remplace Sofienne BOUKROUMA, victime d’un mauvais tacle de Kris NAICKER juste avant le retour des 2 équipes aux vestiaires.

La seconde période sera une copie conforme du premier acte avec une domination nette de la part des néo-zélandais et des tahitiens qui ont du mal à s’approcher des 30 derniers mètres de leurs adversaires. Josselin CAPEL continuera de réaliser des exploits dans les cages pour éviter à son équipe de couler.

Tekaki SANGUE sauvera l’honneur pour Tahiti en marquant sur coup franc à la 79èmeminute. (TAH 1-3 NZL). On se met alors à imaginer un sursaut d’orgeuil des Tama Ura avec l’espoir d’une « remontada » mais les espoirs de révolte tahitiens vont être douchés 3 minutes plus tard suite au pénalty concédé par Manunarii VAHIRUA, pour un tacle en retard dans la surface sur Oskar VAN HATTUM, que Matt GARBET transformera sans soucis en prenant CAPEL à contre-pied malgré les tentatives d’intimidation du portier des blancs. (TAH 1-4 NZL).

Le score ne bougera plus et la Nouvelle-Zélande remporte ce match haut la main. Impliqué dans les 4 buts kiwiw, le trio VAN HATTUM, GARBET et HAMILTON a fait énormément souffrir la défense des Tama Ura.

Après avoir réalisés un sans-faute lors de la phase de groupe les Tama Ura espéraient sans doute un autre scénario pour cette finale avant l’heure face au favori néo-zélandais. Mais l’ouverture du score rapide des kiwis, qui ont fait preuve de malice, a fragilisé le moral des troupes de Hermann AURENTZ.

En confiance les néo-zélandais ont déroulé leur football et surclassé leurs adversaires sur tous les points : tactiques, techniques et athlétiques. La marche était trop haute pour les tahitiens et ce sont donc les équipes des Iles Salomon et de Nouvelle-Zélande qui représenteront l’Océanie lors de la Coupe du monde U-17 de la FIFA, Pérou 2019.

Related posts

Comment