FTF.PF > Actualités > A la Une > Beach Soccer – Coupe des Nations : Les Tiki Toa remportent le tournoi : le bilan

Beach Soccer – Coupe des Nations : Les Tiki Toa remportent le tournoi : le bilan

Heimanu Taiarui, figure emblématique des Tiki Toa, a été élu meilleur joueur du tournoi

Les Tiki Toa ont participé à domicile de lundi à samedi dernier à la Coupe des Nations, un tournoi qualificatif de la zone Océanie pour la Coupe du monde de beach soccer. Samedi, les Tiki Toa ont remporté la finale 4-3 face à une équipe des îles Salomon coriace. Cette victoire permettra aux Tiki Toa de participer pour la cinquième fois consécutive à la Coupe du monde de beach soccer de la Fifa prévue en novembre au Paraguay.

La semaine aura été riche en émotions. Les Tiki Toa ont participé toute la semaine dernière à la Coupe des Nations. En jeu pour le gagnant, une qualification pour la prochaine Coupe du monde de beach soccer prévue au Paraguay en novembre prochain. Cinq équipes d’Océanie étaient en lice : Les îles Salomon, la Nouvelle Calédonie, le Vanuatu, les Tonga et Tahiti.

Pour rappel, la dernière sortie internationale des Tiki Toa n’avait pas été concluante, une huitième et dernière place lors la Coupe Intercontinentale de Dubaï, deuxième plus gros rendez-vous international après la Coupe du monde. Le gardien Jonathan Torohia n’avait pas pu être présent.

Le public tahitien a pu découvrir trois nouveaux joueurs. Gervais Chan-Kat et Heirauarii Salem étaient déjà présents à Dubaï. Le meilleur buteur de la Ligue 1 Teaonui Tehau a remplacé Tamatoa Tetauira, parti en stage aux Etats Unis. Teaonui Tehau avait participé à une campagne de préparation en Europe courant 2018. Naea Bennett et Teva Zaveroni font désormais partie de l’encadrement de l’équipe.

Une finale qu’il fallait gagner absolument

Une finale serrée…

Lundi dernier, les Tiki Toa remportaient leur premier match 8-2 contre le Vanuatu. Mardi, victoire plus facile 23-1 contre Tonga, qui débute dans la discipline. Jeudi, premier avertissement pour les Tiki Toa qui affrontent les îles Salomon : à la fin du deuxième tiers-temps, les deux équipes sont à égalité 5-5 avant que les Tiki Toa ne marquent un but juste avant la pause. Dans le derniers tiers, les Salomon vont craquer, score final 11-6.

Vendredi, les Tiki Toa battent la Nouvelle Calédonie 10-0 avant la grande finale du lendemain. Le match commence de manière difficile. Aucun but marqué par les Tiki Toa dans le premier tiers-temps, c’est la première fois que cela arrive depuis le début du tournoi ! Tearii Labaste et Heimanu Taiarui multiplient les tentatives de retourné mais cela ne veut pas rentrer.

Les Salomon, de leur côté, tentent de déstabiliser les Tiki Toa vice-champions du monde en commettant des fautes évidentes. Et cela marche, les esprits s’échauffent, Ariihau Teriitau n’apprécie pas une faute commise par le n°7 des Salomon sur Jonathan Torohia et le fait savoir. C’est ensuite au tour du n°10, le Capitaine des Salomon, de tenter d’énerver nos joueurs. A chaque fois, ces joueurs vont écoper de cartons jaunes. 0-0 à la fin du premier tiers de 12’.

Teaonui Tehau n’a pas pas marqué mais il n’a pas démérité

Les Salomon ouvrent le score !

Le n°2 des Salomon Allen Farobo accélère sur le côté gauche et finit par marquer. 1-0 pour les Salomon à la 18’ ! Trois minutes plus tard (21’), Patrick Tepa, qui a été du début à la fin le meilleur buteur du tournoi, marque sur coup franc et permet aux Tiki Toa d’égaliser. Il est suivi quelques secondes plus tard par Heiarii Tavanae. Le relativement discret gaucher de l’as Vénus – malgré tout champion 2018-2019 de la Ligue 1 – devient un guerrier intraitable et avide de buts dès qu’il revêt le maillot des Tiki Toa. 2-1 pour Tahiti à la fin du deuxième tiers-temps.

Heiarii Tavanae marquera même un deuxième but qui fera de lui l’homme de cette finale et qui permet à Tahiti de mener 3-1, le public est en folie…mais les Salomon ne lâchent rien. Jonathan Torohia n’aura marqué aucun but pendant la compétition malgré de nombreuses tentatives mais il aura cette fois encore été l’auteur d’arrêts réflexe incroyables. « Jo » sera élu meilleur gardien du tournoi, un titre largement justifié. Mais les Salomon réduisent le score à 3-2, la tension remonte…

Le public était là pour encourager son équipe

Ca passe de justesse…

Heimanu Taiarui, le seul Tiki Toa vivant désormais en Suisse, va faire preuve d’un calme absolu et d’une maitrise du jeu impressionnante. Le jeu repose en grande partie sur lui. Il obtient un coup franc et marque ! Il permet à Tahiti de conserver son break d’avance, 4-2 pour Tahiti. Il manque sept longues minutes à jouer…Les Salomon vont réduire le score à 4-3 en toute fin de rencontre, mais c’est fini, les Tiki Toa s’imposent et se qualifient pour leur cinquième Coupe du monde d’affilée, un record !

Certes, il y a des individualités, des joueurs exceptionnels, un meilleur joueur du tournoi, un meilleur buteur du tournoi, un meilleur gardien du tournoi…mais la force des Tiki Toa c’est cet esprit de famille qui s’est constitué au fil des années autour de Naea bennett, Teva Zaveroni et l’Italo-Suisse Angelo Schirinzi qui était là sans être là physiquement car les Tiki Toa lui doivent beaucoup.

L’aventure des Tiki Toa continue…et l’Opt Beach Soccer Tour va également bientôt reprendre. N’oublions pas que c’est grâce à ce type de championnat que le niveau du beach soccer en Polynésie continue de monter. SB/FTF

Teva Zaveroni, coch des Tiki Toa avec Naea Bennett

Parole à Teva Zaveorni : 

Un peu plus chaud que prévu ?

« Au niveau du score, oui, mais si on avait mis les occasions de la première période, le match n’aurait pas été le même. On a laissé un peu Salomon jouer, on est tombés dans leur jeu. Mais on le savait, une qualification en Coupe du monde, cela ne se gagne pas comme ça. Aujourd’hui, les garçons ont montré que mentalement ils étaient costauds pour aller à cette Coupe du monde. »

Certains joueurs d’expérience se sont démarqués ?

« Oui, c’est ce qu’il fallait. Les joueurs d’expérience sont montés en puissance. On a quelques joueurs cadres qui n’ont pas été à 100%, mais pas d’excuses, ils étaient quand même sur le terrain donc félicitations aux garçons qui ont tout donné. Félicitations aux Salomon qui ont une belle équipe qui n’a rien lâché. Nous, il fallait qu’on impose notre jeu, on a essayé d’imposer notre jeu malgré la vivacité des Salomonais mais le pari est gagné. »

 C’est positif de voir que dans le Pacifique l’intérêt pour le beach soccer progresse ?

 « Oui, on avait détrôné les Salomon en 2011 puisque c’est eux qui avaient représenté l’Océanie précédemment. Ils étaient dans la même situation que nous à l’époque pour tenter de nous détrôner mais on a décidé que ce n’était pas encore l’heure et je ne sais pas si ce sera un jour l’heure mais, nous, on ne lâchera rien en tous cas. »

 C’est bien que ce tournoi de qualification ait pu se faire ?

« C’est l’OFC qui décide. Aujourd’hui, il faut préparer notre Coupe du monde au Paraguay et il faut se concentrer sur la préparation. On peut désormais envisager un bon planning car l’envisager avant, c’est ne pas respecter ses adversaires. Maintenant, on va bien calculer le plan. »

Un dernier mot, un remerciement ?

« Je voudrais remercier la fédération tahitienne de football et ses sponsors qui continuent de nous soutenir. Merci à tous les supporters qui se sont déplacés et à tous ceux qui sont restés à la maison. On a senti ce mana là et on a besoin de vous encore pour notre participation à la prochaine Coupe du monde. Mauruuru à tous. »

Les Tiki Toa, avant tout unis par un esprit de famille

Related posts

Comment